La plate-forme de TV 2.0 Joost, dont l’ouverture publique est attendue dans les prochaines semaines, a déjà convaincu de nombreux annonceurs de lui faire confiance, et non des moindres. 31 grandes marques (dont Procter & Gamble, Coca-Cola, Nika, General Motors, Visa, Microsoft, Netlé, L’Oreal…) ont signé pour un essai de trois mois, essentiellement pour des campagnes classiques de spots de 30 secondes, mais aussi pur des formats inédits tels que de l’incrustation vidéo en transparent.

Pour imposer sa nouvelle vision des formats publicitaires, Joost s’est assuré les services de 20 agences de publicité en Europe et aux Etats-Unis. Parmi les formats disponibles seront présents des images fixes, des spots vidéos, des surimpressions, des widgets, mais aussi des chaînes sponsorisées, à l’image de l’annonceur. Joost propose aux annonceurs de faire apparaître leur « Ad Bug » pendant le programme, l’Ad Bug étant un petit logo animé représentant l’annonceur, qui apparaît quelques secondes pour capter l’attention et repart aussitôt. Bien sûr, Internet oblige, toutes les publicités peuvent être cliquées.

Mais pas question de noyer l’utilisateur sous les pubs. Joost travaille avec un institut de recherche pour tester les formats et leur effet sur les spectateurs, et n’autorisera qu’un seul spot de pub par programme. Celui-ci sera ciblé sur l’utilisateur, et donc différent d’un utilisateur à l’autre en fonction de ses centres d’intérêts et catégorie socio-professionnelle.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés