Google lance OnHub, un routeur qui servira de point central pour connecter l'ensemble des objets communicants du foyer, de l'ordinateur au smartphone en passant par l'ampoule, la prise électrique, le frigo ou le thermostat. Mais pourquoi n'est-ce pas Nest ou une nouvelle filiale du groupe Alphabet qui lance ce qui pourrait devenir une nouvelle marque d'objets "On" ?

Google a lancé cette semaine aux Etats-Unis et au Canada un nouveau gadget dont l'intérêt paraît faible par rapport au prix de 199 dollars exigé, mais qui promet aux consommateurs de leur fournir un réseau Wi-Fi plus fiable que celui offert par leur fournisseur d'accès à internet ou leur routeur habituel.

Faisant furieusement penser au design de l'Amazon Echo même s'il n'a pas (pour l'instant ?) la même utilité, le OnHub se présente sous une forme cylindrique et embarque 13 antennes (six de 2,4 Ghz, six de 5 Ghz et une antenne de détection de congestions) pour servir de point de connexion central pour l'ensemble des appareils Wi-Fi de la maison (en 802.11a/b/g/n/ac), mais aussi pour les objets connectés de la maison. Le routeur est ainsi compatible Bluetooth 4.0 Smart Ready, Weave (le protocole de Google pour les objets connectés), et intègre le protocole 802.15.4 utilisé par les objets communicants aux normes ZigBee ou Thread.

OnHub permet donc de contrôler chacun des objets connectés à partir d'une application mobile Android ou iOS, d'autoriser de nouvelles personnes à se connecter au réseau sans avoir à fournir un mot de passe, ou encore de gérer les priorités de flux. Mais le principal intérêt de l'objet sera certainement dévoilé plus tard, l'OnHub étant mis à jour en permanence et intégrant 4 Go de stockage interne, pour l'instant largement superflus.

POURQUOI PAS ALPHABET ?

En réalité le plus remarquable dans cette annonce est qu'elle ajoute de la confusion à la tentative d'ordre. Elle intervient en effet une semaine après que Google a annoncé la création du groupe Alphabet, censé permettre à Google de se concentrer sur son coeur de métier, tandis que les multiples activités annexes deviendraient, comme Google lui-même, des filiales d'Alphabet.

Or non seulement OnHub n'est pas un projet de la filiale Nest dédiée aux objets connectés, non seulement il reste lancé par Google plutôt que par une nouvelle filiale d'Alphabet, mais en plus il semble que OnHub ne sera qu'un gadget parmi plusieurs lancés sous la même marque "On". Le site officiel du produit est en effet on.google.com/hub/  ; ce qui montre que le sous-domaine on.google.com pourrait accueillir d'autres produits à l'avenir, comme c'est le cas par exemple de nexus.google.com où l'on trouve tablettes et téléphones.

Sans doute la sortie du produit était-elle déjà programmée, et Google n'a pas voulu la retarder après l'annonce d'Alphabet. Quitte à rendre plus floue encore sa réorganisation, parfois mal comprise.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés