S'il existe déjà diverses méthodes pour détecter les feux de forêt, la société Sogetrel propose de faire appel à des algorithmes de détection afin de déclencher le plus vite possible l'intervention des secours.

Les nouvelles technologies sont de plus en plus sollicitées pour contribuer à la protection de l'environnement. On se souvient par exemple du projet Global Forest Watch, qui rassemble l'imagerie satellite, le calcul à distance, les données ouvertes et la participation collective afin de proposer aux internautes un service capable d'afficher les effets de la déforestation en quasi temps réel.

Dans le même genre d'idée, il existe aussi une initiative visant à repérer le départ d'un feu de forêt. Développée par la société française Sogetrel, elle s'appuie sur un algorithme de détection qui a pour rôle d'avertir le plus vite possible les secours avant que l'incendie ne prenne trop d'ampleur.

Le système fonctionne ainsi : deux tourelles mobiles sont déployées sur un site à surveiller. Le premier sert à détecter l'incendie tandis que le second sert pour la levée de doute et le suivi. Lorsqu'un feu est repéré, une information est envoyée au central du centre opérationnel départemental d'incendie et de secours, qui peut ensuite transmettre dans la foulée l'alerte aux autorités et aux pompiers.

À en croire Sogetrel, son dispositif, qui est testé depuis 2013 dans le département des Bouches-du-Rhône, a permis de faire baisser les départs de feu sur les onze zones dans lesquelles son système a été déployé.

À défaut de pouvoir empêcher les incendies, ce type de solution a l'avantage de déclencher des alertes plus rapidement et de limiter par conséquent la surface qui sera détruite par les flammes. Pour les pompiers qui sont extrêmement sollicités au cours de l'été (il suffit de voir le nombre d'actualités sur le sujet), surtout dans le sud de la France, ce pourrait être un outil précieux.

( photo : CC BY Bunk S )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés