C'est ce mercredi 29 juillet que Microsoft lance la carrière de Windows 10. Chargé de faire oublier l'échec du système d'exploitation précédent, ce nouvel O.S. est crucial pour la firme de Redmond.

C'est aujourd'hui le grand jour pour Windows 10. Dix mois après la présentation du système d'exploitation, et à la suite d'une phase de test tout aussi longue, Microsoft vient de commencer le déploiement de son nouvel O.S., dont l'une des missions sera de faire oublier le fiasco de son prédécesseur, Windows 8. Pour cela, la firme de Redmond mise principalement sur la gratuité et le retour aux sources.

GRATUITÉ

La gratuité, tout d'abord : la mise à jour vers Windows 10 sera gratuite depuis Windows 7 et 8, à condition de posséder une licence légale. Exit les pirates, donc. Cette offre commerciale va durer un an et s'applique aux ordinateurs, aux terminaux (smartphones et tablettes) et même aux objets connectés. Passé ce délai, Windows 10 coûtera 135 euros pour la version familiale (la situation la plus courante).

La décision de ne pas facturer Windows 10 pour une partie de sa clientèle aura des effets importants sur les finances de Microsoft, alors même que le groupe américain traverse une mauvaise passe : un premier plan de licenciement a mis à la porte 18 000 salariés l'an dernier, tandis qu'un second de 7800 postes a été officialisé au début du mois de juillet.

La prise de risque est considérable.

RETOUR AUX SOURCES

Le retour aux sources, ensuite. Incontestablement, Windows 8 a fait preuve d'audace au niveau de l'interface graphique avec un mécanisme de tuiles dynamiques pour accéder aux applications. Mais cette tentative de rompre avec d'anciennes pratiques en matière d'ergonomie s'est heurtée avec les habitudes des usagers. La disparition du menu et du bouton Démarrer a ainsi fait couler beaucoup d'encre.

Aussi, Microsoft revient à plus de classicisme : l'interface prévue pour Windows 10 ne déroutera pas ceux habitués à Windows et l'O.S. a bien un menu et un bouton Démarrer. La firme de Redmond n'a toutefois pas fait une croix sur l'interface de Windows 8, car elle reste pertinente pour les terminaux ayant un écran tactile (Windows 10 doit en effet être l'O.S. unique de Microsoft pour les années à venir).

Cela suffira-t-il pour renouer avec les usagers ?

UN DÉPLOIEMENT ÉTALÉ DANS LE TEMPS

Si vous êtes éligible à la mise à niveau vers Windows 10, sachez que Microsoft a dû commencer à précharger l'O.S. sur votre ordinateur cette semaine, à condition d'avoir fait une réservation d'un "exemplaire". Par contre, l'installation elle-même, qui débute officiellement aujourd'hui, ne sera pas proposée en même temps à l'ensemble des clients.

Microsoft expliquait ainsi début juillet : "à partir du 29 juillet, nous commencerons à déployer Windows 10 à nos usagers Windows Insiders. De là, nous notifierons par vagues les systèmes qui ont effectué la réservation, en ouvrant progressivement les vannes après le 29 juillet".

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés