Véritable navire amiral de sa flotte de smartphones, le Galaxy S6 devait permettre à Samsung de rebondir au moment où ses parts de marché sont de plus en plus attaquées par les industriels chinois, qui proposent des smartphones à des tarifs très agressifs, mais aussi par ses principaux rivaux (Apple, LG, Sony…), qui sont toujours à l'affût d'un bon coup à jouer.

Malheureusement pour Samsung, la contre-attaque tarde à faire effet.

Avec la publication des premiers résultats du groupe pour le deuxième trimestre, l'on voit que les bénéfices sont en nouveau recul (-4 %, à près de 5,5 milliards d'euros). Ce n'est certes pas la Bérézina, mais ce n'est clairement pas le rebond que le groupe sud-coréen espérait. Et l'on peut douter que les déclinaisons du S6 (Edge, Active, S6 Edge+) seront suffisantes pour inverser la vapeur.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés