Altice n'a pas tout à fait abandonné l'idée de prendre le contrôle de Bouygues Télécom. Malgré le refus de l'opérateur, le groupe luxembourgeois affirme que son offre de reprise est toujours sur la table.

Altice va-t-il revenir à la charge dans le dossier Bouygues Télécom ? Alors qu'il a essuyé un refus catégorique de l'opérateur en début de semaine, le groupe luxembourgeois, maison-mère de la société SFR-Numericable, a fait savoir jeudi que son offre de rachat demeurait toujours sur la table.

En début de semaine, il a été révélé dans la presse qu'une proposition de plus de 10 milliards d'euros a été adressée au groupe Bouygues pour s'emparer de sa filiale dans les télécoms. Afin de ne pas se heurter à l'obstacle réglementaire, Altice s'est entendu en amont avec Iliad – la maison-mère de Free – pour lui céder certains actifs de sa future acquisition.

Malgré le caractère très appétissant de l'offre déposée par Altice, Bouygues l'a rejetée en pointant le manque de garanties bancaires pour financer l'opération avec des prêts supplémentaires (alors que le groupe est déjà lourdement endetté) et le risque d'un blocage par l'autorité de la concurrence (qui est opposée à la concentration dans les télécoms) ou du gendarme des télécoms.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés