À quelques jours de l'ouverture de la conférence WWDC, Apple cherche toujours à convaincre les labels de soutenir son futur service d’écoute de musique en streaming. Or le temps presse pour la firme de Cupertino, qui prévoit de parler d'Apple Music lors du salon.

La semaine prochaine, Apple organisera sa traditionnelle conférence annuelle dédiée à sa communauté. Au cours des cinq jours de la WWDC (Worldwide Developers Conference), l'entreprise américaine présentera comme à son habitude de nouveaux produits et services. Pour cette nouvelle édition, les rumeurs évoquent iOS 9, d'Apple Music ou encore de l'assistant Proactive.

Cela étant, la presse rapporte que les projets de la firme de Cupertino seront passablement contrariés. Selon le New York Times, la présentation d'un nouveau boîtier Apple TV n'est pas au programme du salon malgré les objectifs initiaux du groupe. Par ailleurs, l'annonce de son service d’écoute de musique en streaming pourrait s'avérer décevante, à en croire Bloomberg.

En effet, Apple n'aurait pas encore réussi à convaincre les principaux labels de signer un accord avec lui. Les discussions industrie du disque et le géant de l'électronique grand public bloqueraient sur certains termes financiers. Les maisons de disques voudraient obtenir un gain plus important que celui obtenu chez la concurrence (comprendre : Spotify), ce qu'Apple refuserait.

Or, le temps presse. La conférence WWDC ouvre le 8 juin et l'absence d'un label (Universal, Sony ou Warner) lors de l'annonce réduirait forcément son impact auprès des usagers, qui veulent avoir accès au catalogue le plus étendu possible. En revanche, pour la concurrence, les difficultés rencontrées par Apple (et qui durent, visiblement) sont du pain béni.

À quoi faut-il s'attendre avec Apple Music ? Si les rumeurs sont exactes, le service pourrait mettre à disposition une période d'essai étendue (trois mois) pour séduire les usagers sur le long terme. Concernant l'abonnement, la plateforme s'alignerait sur la concurrence (10 euros par mois). Des exclusivités devraient aussi être au programme, mais dont l'ampleur reste indéterminée.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés