En prévision de la publication d'iOS 8.3, Apple a commencé à en une version bêta afin de faciliter la détection de bugs. Mais selon Neowin, la firme de Cupertino préfère pour l'instant limiter la diffusion de cette préversion.

En fin de compte, l'idée de proposer des bêtas publiques pour tester les prochaines versions d'iOS avant leur sortie s'éloigne. Selon les observations du site Neowin, Apple a toujours l'intention de faire appel à des volontaires pour repérer des anomalies dans le fonctionnement du système d'exploitation, mais ces derniers seront sélectionnés via des invitations.

Dans la mesure où c'est la première fois qu'Apple met à contribution des utilisateurs pour vérifier la qualité de son système d'exploitation, l'on peut penser que la firme de Cupertino souhaite s'engager progressivement dans cette voie. Dit autrement, on ne peut pas exclure qu'à l'avenir les futures préversions d'iOS finissent par être accessibles dans le cadre de vraies bêtas publiques.

Il s'agit néanmoins d'une ouverture de la part d'Apple. Auparavant, les versions expérimentales d'iOS étaient exclusivement réservées aux développeurs. Le groupe américain met toutefois en garde : ces préversions "peuvent contenir des erreurs ou des inexactitudes, et peuvent ne pas fonctionner aussi bien que les versions commercialisées".

La décision d'Apple de faire tester iOS par plus de monde fait suite aux problèmes rencontrés avec iOS 8.0.1 (qui ont été résolus depuis avec la mise à jour suivante). Celle-ci pouvait empêcher le téléphone de se brancher au réseau cellulaire et affecter le fonctionnement du lecteur d'empreintes digitales, qui permet par exemple de déverrouiller son mobile avec son doigt.

L'adresse pour participer au programme est ici.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés