Google a signé un accord de dix ans avec la compagnie d'électricité Eneco pour alimenter son futur data center, qui débutera ses activités en 2016. Dans le cadre de sa politique environnementale, Google annonce que son centre s'appuiera entièrement sur l'énergie éolienne.

Déjà à la tête de trois centres de traitement de données en Europe, Google a choisi d'en bâtir un quatrième afin de soutenir son développement sur le Vieux Continent. D'un coût de 600 millions d'euros, ce nouveau data center – qui sera situé dans le nord des Pays-Bas – doit démarrer ses activités en 2016 avant d'être complétement opérationnel l'année suivante.

Lors de la présentation du projet en septembre, Google indiquait son intention de faire fonctionner cette nouvelle infrastructure avec des sources d'énergie renouvelables et de l'optimiser au maximum pour limiter sa consommation énergétique. Deux mois plus tard, le groupe américain vient de préciser ses projets pour le data center néerlandais : il sera alimenté grâce à des éoliennes.

La firme de Mountain View annonce avoir conclu un accord avec la compagnie d'électricité Eneco. D'une durée de dix ans, celui-ci doit permettre de fournir la totalité des besoins énergétiques du centre dès son premier jour d'exploitation. Les éoliennes, qui sont en cours de construction à proximité de la commune de Delfzijl, seront relativement proches de la ville de Eemshaven, qui abrite le data center.

Reste à savoir comment le data center sera alimenté si jamais le vent ne souffle pas suffisamment dans la région Delfzijl. Car en effet, l'énergie éolienne est une énergie intermittente. L'on peut supposer qu'il fera appel à d'autres sources d'énergie renouvelables, le temps que les conditions météorologiques redeviennent favorables.

Dans les rapports produits par Greenpeace en 2012 puis en 2014 sur la propreté des centres de traitement de données utilisés par les grandes entreprises, Google obtient globalement de bonnes notes, à la grande satisfaction de l'ONG, qui a salué les efforts de la firme de Mountain View. Il faut dire que l'économie énergétique et la défense de l'environnement peuvent désormais être des arguments de vente

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés