Android Wear a reçu une mise à jour qui séduira certainement les coureurs. L'O.S. est désormais capable de gérer la puce GPS dans une montre connectée et le stockage de musique. Plus besoin d'avoir son encombrant smartphone dans la poche pour suivre ses performances de joggeur tout en écoutant ses titres préférés.

Android Wear gagne en liberté d'action. La déclinaison du système d'exploitation mobile de Google pour les accessoires connectées vient en effet de recevoir une mise à jour qui permet aux "montres intelligentes" de limiter leur dépendance aux smartphones pour fonctionner. Désormais, les téléphones portables ne seront plus requis dans certaines circonstances.

En premier lieu, Android Wear sera en mesure de prendre en compte la puce GPS si elle figure dans les entrailles de la montre high tech. Ce composant ne figure pas systématiquement dans les accessoires connectés, mais il a été remarqué dans quelques produits comme la montre Gear S (qui fonctionne avec Tizen) ou la montre-téléphone PULS.

Le support du GPS au sein d'Android Wear intéressera par exemple les coureurs. Ces derniers n'auront plus besoin d'avoir leur téléphone sur eux s'ils veulent suivre leur trajet depuis une application dédiée comme Runstatic ou Nike+ Running. Il suffira d'avoir sa montre connectée au poignet, au lieu de glisser son mobile dans une poche, ce qui pourrait gêner la foulée.

En second lieu, Android Wear est capable de gérer le stockage de musique sur la montre et de la diffuser via des écouteurs branchés en Bluetooth. Là encore, cette option pourra séduire les sportifs voulant faire de l'exercice en musique sans pour autant avoir l'obligation de garder le smartphone à portée de main. Un bémol, l'option musicale est pour l'instant limitée à Google Play Music.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés