Enchaînez les concerts, rassemblez vos fans, et faites de votre groupe la tête d’affiche du plus grand festival de musique. Sillonnez la route avec votre van dans On the Road, notre jeu de société de la semaine.

C’est quoi, le jeu de société On the Road ?

Comme tout groupe de musique qui se respecte, le vôtre fait ses débuts dans la grange de la ferme de vos parents. Mais à force de participer à des petits concerts, ça et là, vos fans sont de plus en plus nombreux. Votre style plaira-t-il suffisamment pour faire de vous les stars du plus grand festival du coin ?

Accessible à partir de 8 ans, pour 2 à 4 joueurs, c’est un petit jeu de collection familial, aux règles simples et aux parties courtes, doté d’un thème qui n’est malheureusement que bien trop peu exploité.

Édité par Helvetiq, On the Road est un jeu de Gabriele Bubola et Leo Colovini, illustré par Miguel Coimbra, et commercialisé au prix de 28 € chez Philibert.

Comment y joue-t-on ?

Mise en place

La mise en place est plutôt rapide.

On commence par placer la tuile de départ, la grange, sur laquelle le van de chaque groupe commence la partie.

À partir de celle-ci, on place côte à côte sept tuiles lieu au hasard, suivies d’une tuile ville. On recommence ainsi deux fois, sauf que la dernière tuile du parcours est la scène principale du grand festival.

On the Road
Un exemple de mise en place. // Source : Helvetiq

Puis chacun reçoit trois cartes au hasard, place trois fans à sa couleur (des petits pions en forme d’étoile) dans un sac, et la partie peut commencer.

Déroulement d’une partie

Un tour de jeu est simple et rapide, puisqu’il consiste globalement à jouer une carte de sa main.

De valeur 1 à 6, elles représentent le nombre de tuiles parcouru par votre van. Si vous jouez un 2, vous déplacez votre van de deux tuiles. Si la tuile en question est déjà occupée, vous continuez d’avancer jusqu’à la prochaine tuile inoccupée.

On the Road
Avancer d’une, deux ou trois tuiles ? // Source : Helvetiq

Après le déplacement, vous récupérez un jeton de la couleur du lieu de votre tuile d’arrivée : vert pour les forêts, bleu pour les montagnes, rose pour les villes, etc. Puis, vous placez dans le sac autant de vos fans que de jetons de cette couleur en votre possession. Vous faites en quelque sorte la promotion de votre groupe.

Si votre déplacement vous amène dans une ville, vous participez à un petit concert pour essayer de motiver vos fans à venir vous voir au grand festival. Cette fois, vous piochez aléatoirement autant de fans du sac que de jetons roses que vous possédez. Plus vous avez de vos fans dans le sac, plus vous avez de probabilités d’en piocher.

On the Road
Une tuile « champ ». // Source : Helvetiq

Si vous piochez vos fans, vous les placez sur la tuile du festival. S’il s’agit de fans des autres groupes, direction la tuile WC : ils sont quelque peu « occupés » et ne sont donc pas en mesure de participer au festival, privant ainsi son groupe fétiche de leur soutien.

Les joueurs jouent ainsi à tour de rôle, jusqu’à ce que le festival soit complet. Le groupe ayant alors rameuté le plus de fans remporte la partie.

S’ajoutent à cela quelques règles supplémentaires, notamment la possibilité d’effectuer des actions spéciales en défaussant des jetons (mais en se privant donc d’ajouter des fans supplémentaires dans le sac par la suite), mais l’essentiel est là.

Pourquoi jouer à On the Road ?

Deux éléments nous ont d’emblée attiré dans On the Road : le thème et l’illustration de la boîte qui met immédiatement dans l’ambiance. Ça change des animaux, des zombies, des vaisseaux spatiaux ou des jeux abstraits sans aucun thème.

Former un groupe de musique et sillonner la route pour rameuter des fans, quel pied ! 🤘

On the Road
Source : Helvetiq

Cerise sur la gâteau, cette thématique est servie par un matériel aux petits oignons. Que ce soient les tuiles magnifiquement illustrées et qui fourmillent de détails (avec des concerts au milieu des champs, au bord des lacs, etc.) ou les petites figurines en forme de van, mignonnes comme tout.

Mais le thème et le matériel ne sont finalement qu’accessoires dans un jeu, ce qui compte, c’est la mécanique. Et de ce point de vue, On the Road a pris le parti de s’adresser à un public débutant, novice, qui découvre les jeux de société contemporains.

On the Road
Source : Helvetiq

C’est ce qu’on appelle un jeu « passerelle » : si vous le faites découvrir à des joueurs qui ne connaissent que le Monopoly, La Bonne Paye ou le Trivial Pursuit, ça risque de les bousculer dans leur perception du jeu de société, grâce à ses règles simples, ses tours fluides et ses parties rapides.

Les habitués risquent en revanche de rester sur leur faim. Le hasard est très présent (dans la valeur des cartes piochées), les choix sont plutôt limités, et les parties se terminent parfois trop rapidement. C’est dommage, car avec l’un ou l’autre module supplémentaire, ajoutant quelques règles avancées, le jeu aurait pu s’adresser à un public plus large.

Toujours est-il que si vous cherchez un jeu pour initier de nouveaux joueurs, On the Road remplit parfaitement son rôle. Le matériel est vraiment chouette, les règles s’expliquent en quelques minutes, les tours sont simples et rapides, et la partie ne s’éternise pas. Il y a juste ce qu’il faut de frustration, mais pas trop, et, parfait pour des débutants, on ne peut pas vraiment s’embêter les uns les autres.

D’ailleurs, auteurs et éditeurs, prenez-en de la graine. On en a ras le bol des thèmes sur la nature, guerriers, complètement plaqués ou auxquels on ne comprend rien. On veut des thèmes originaux, on veut plus de rock’n’roll dans nos jeux !

En bref

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.