Apple a dévoilé Apple Pay, sa solution de paiement sans contact (NFC) qui repose sur un portefeuille virtuel intégré à l'iPhone, et le lecteur d'empreintes digitales du smartphone.

Apple a dévoilé mardi soir ses iPhone 6 et iPhone 6 Plus, et en a profité pour détailler la nouvelle fonctionnalité majeure apportée par ses nouveaux smartphones. Comme pressenti, Apple a dévoilé Apple Pay, un service destiné à remplacer la carte bancaire de ses clients. "La vision c'est de remplacer le portefeuilles. Et le point de départ ce sont les paiements", a expliqué Apple. Dans un premier temps, le service sera toutefois réservé aux Etats-Unis.

Rappelant que la carte bancaire reposait sur une technologie inventée il y a plus d'un demi siècle, et critiquant la sécurité des cartes de paiement, Tim Cook a détaillé le fonctionnement d'Apple Pay. L'application rassemble dans un portefeuille virtuel toutes les cartes de crédit et de paiement de l'utilisateur, et repose sur le standard NFC pour permettre leur utilisation avec des bornes de paiement. 

Les cartes doivent être ajoutées au portefeuille Passbook, ce qui peut se faire très simplement en les prenant en photo avec l'iPhone. Les numéros de cartes sont alors reconnus automatiquement puis stockés dans le téléphone sous la forme d'un identifiant unique, différent du numéro véritable de la carte. Les cartes enregistrées peuvent ensuite être utilisées chez les marchands partenaires.

Plutôt que de saisir un code PIN, les utilisateurs doivent signer leur autorisation en utilisant Touch ID, le lecteur d'empreintes digitales de l'iPhone.

"Nous avons une sécurité intégrée au travers du matériel et du logiciel, d'une manière que seule Apple peut réaliser", s'est vanté Eddy Cue, le vice-président sénior des services et logiciels internet d'Apple.

La firme de Cupertino affirme par ailleurs qu'elle ne sait pas ce que les utilisateurs achètent, combien ils payent, ou même à quel endroit les transactions ont été faites. Apple se contente de stocker les cartes et de fournir une interface de paiement sécurisée, la firme touchant probablement une commission sur chaque utilisation. 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés