Après l'acquisition de Nest Labs en début d'année, Google travaillerait au rachat de Dropcam, une société spécialisée dans la fabrication de caméras connectées. Si l'opération aboutit, la firme de Mountain View aurait de quoi percer sur le marché naissant de la domotique, dont les balbutiements attirent de nombreux autres géants de l'industrie.

En début d'année, Google a annoncé l'acquisition de Nest Labs pour 3,2 milliards de dollars. Cette entreprise, fondée en 2010 par un ancien employé d'Apple, fabrique des appareils connectés (un thermostat contrôlant le chauffage central à distance ainsi qu'un détecteur de fumée). En achetant cette société pour un montant aussi élevé, la firme de Mountain View a révélé son intérêt pour la domotique.

Bien que ce secteur soit encore balbutiant, Google a visiblement l'intention de consolider rapidement ses positions. À peine quelques mois se sont-ils écoulés depuis l'annonce concernant Nest Labs que déjà des bruits de couloir évoquent une nouvelle opération. Le groupe californien aurait l'intention de s'offrir Dropcam, selon plusieurs sources qui se sont confiées à The Information.

Dropcam conçoit des caméras qui peuvent être reliées en WiFi afin de permettre à un individu de surveiller son foyer à distance, grâce à une diffusion en streaming. Le principe de ces appareils n'est pas totalement différent des initiatives qui ont vu le jour du côté de SFR (Home by SFR) et d'Orange (Smart Home) et qui consistent à voir son domicile, via une application mobile pour smartphone et / ou tablette.

Selon The Information, l'état d'avancement des négociations entre Google et Dropcam est inconnu. Quoi qu'il en soit, l'achat de Dropcam aurait du sens dans la stratégie de Google de pénétration des foyers, en complétant son offre par une technologie complémentaire. Et à côté du dossier Dropcam, le géant du web est sans doute déjà en train de regarder d'autres opportunités du même acabit.

Si Google cherche à s'inviter dans les foyers, d'autres entreprises font la même chose. C'est le cas de certains opérateurs français, mentionnés ci-dessus, mais aussi de quelques géants de l'électronique grand public, comme Apple. La firme de Cupertino devrait en effet profiter d'une prochaine conférence pour présenter une gamme de produits et services autour de la "maison intelligente".

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés