Les prochains écouteurs Earpods d'Apple, fournis avec l'iPhone 6, seraient capable de prendre la pression sanguine et le rythme cardiaque. Un gadget qui démontre à nouveau la très grande ambition d'Apple en matière de médecine personnalisée, et qui doit alerter sur les enjeux.

Nous ne pouvons pas dire assez combien l'enquête que nous avions consacré en début d'année à la médecine personnalisée confiée à Apple ou Google est à nos yeux l'article le plus important que nous ayons publié cette année. Les enjeux sont colossaux pour l'avenir de l'assurance sociale, de l'égalité de tous devant la médecine, de la confidentialité médicale, du droit à ne pas savoir que l'on est malade, de la liberté d'avoir un comportement non recommandé sur le plan sanitaire, de la relation patient-médecin, de la propriété des données de santé, de la place du service public médical face aux entreprises privées, etc. ,etc.

Il ne faut donc pas croire que le dépôt par Apple d'un brevet qui montre que la firme de Cupertino travaille à de nouveaux écouteurs Earpods dotés de capteurs biométriques est une simple anecdote parmi d'autres. Elle confirme la volonté farouche d'Apple — que l'on retrouve aussi chez Samsung qui a intégré un lecteur de pulsations cardiaques à son Galaxy S5 — d'investir massivement dans le domaine de la médecine personnalisée, comme l'ont déjà montré toute une série d'embauches de très haut niveau.

Des informations stockées par Apple

Les futurs écouteurs d'Apple, qui pourraient être distribués avec le prochain iPhone 6 prévu au mois de septembre, seraient dotés de capteurs qui prendraient en permanence le rythme cardiaque et la pression sanguine de la personne qui les porte. Les informations seraient transmises au téléphone ou à l'iPod par l'intermédiaire du port Lightning des appareils (le simili micro-USB propriétaire d'Apple), auquel les écouteurs devraient être branchés.

Les informations médicales ainsi prélevées par Apple seront envoyées dans ses data-centers, rattachés au nom de l'utilisateur, et disponibles en permanence dans le carnet de santé numérique intégré à iOS 8, HealthBook. D'autres appareils comme la prochaine montre iWatch alimenteront également les informations, puisque l'iWatch serait même capable de faire un bilan sanguin sommaire.

Il faut avoir conscience que ce n'est que la préhistoire d'une nouvelle tendance très profonde, qui ira jusqu'à l'analyse ADN, et peut-être même aux implants sous-cutanés qui permettront de contrôler le niveau de certaines molécules dans le sang, voire de libérer des substances pour réguler des paramètres vitaux. L'avenir est déjà en pleine construction, et il commence par des écouteurs.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés