Des parlementaires américains souhaitent interdire l'utilisation des lunettes Google Glass au volant. Ces derniers estiment qu'un tel dispositif distrait le conducteur, en superposant des informations dans son champ de vision.

En France, le code de la route interdit au conducteur de téléphoner un portable à la main. En revanche, il peut passer des coups de fil avec un kit mains libres. Le législateur considère en effet que l'automobiliste a la possibilité de manœuvrer correctement son véhicule, puisque ses mouvements ne sont pas entravés par l'utilisation d'un téléphone.

Cependant, l'usage du kit mains libres au volant est aussi contesté. En 2011, une étude réclamée par la délégation interministérielle à la sécurité routière avait ainsi suggéré de réguler technologiquement ces appareils, estimant que leurs effets sont néfastes sur la conduite en cas d'utilisation intensive.

"Parce que le kit mains libres n'est pas interdit, beaucoup s'imaginent que le danger réside dans la manipulation physique du téléphone, le fait même de le tenir en main, alors que la menace vient de la captation de son attention", remarquaient l'Inserm et l'Ifsttar, car cela "introduit une forte charge mentale supplémentaire et réduit gravement les ressources attentionnelles indispensables pour conduire".

Dans ces conditions, faudra-t-il aussi réguler l'usage des lunettes à réalité augmentée ? Cette technologie, qui ajoute des informations textuelles ou graphiques en fonction de l'environnement perçu par un système informatique, capte aussi l'attention de l'usager. Dès lors, l'utilisation d'un tel dispositif lors d'un trajet en voiture risque de distraire le conducteur et l'amener à réagir trop tard ou à ne pas voir un danger.

Dans ces conditions, le législateur a la possibilité d'intervenir. Et justement, des parlementaires de l'État de Virginie-Occidentale ont déposé une proposition de loi visant à interdire le port sur la tête d'un système informatique équipé d'un système d'affichage. Cette mesure cible exclusivement les conducteurs, qui doivent rester concentrer sur leur trajet et faire attention à la circulation.

Repéré par ZDNet, le texte vise clairement Google et Sony, qui ont des projets plus ou moins avancés dans ce domaine. Le géant de Mountain View est particulièrement engagé dans le domaine de la réalité augmentée. L'entreprise américaine compte commercialiser ses fameuses lunettes dès cette année pour un prix inférieur à 1500 dollars.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés