La question vous a probablement traversé l’esprit avec l’actualité récente à Baltimore : que faire si mon véhicule chutait d’un pont et se retrouvait à l’eau ? Il existe une série de gestes et d’actions à mener pour s’échapper d’une voiture qui coule.

C’est peu dire si l’effondrement du pont Francis-Scott-Key à Baltimore a fait le tour du web et des médias. Il faut dire que la scène, capturée par une caméra publique, est rare : on assiste à la collision d’un navire porte-conteneurs contre une des piles soutenant l’ouvrage d’art. Le choc a fait tomber à l’eau plusieurs véhicules qui se trouvaient dessus.

L’accident a déjà suscité de nombreux articles, notamment d’ingénierie (pour expliquer techniquement ce qu’il s’est passé et de quelle manière éviter que cela ne se reproduise) et de navigation (pour raconter comment les marins manœuvrent dans des embouchures étroites). Il y a aussi une autre approche à considérer : celle des automobilistes.

Pont Francis-Scott-Key Baltimore porte-conteneurs
Le porte-conteneurs et un morceau du pont, après la collision. // Source : FBI

Que faire, en effet, si jamais on se trouve à bord d’une voiture qui tombe à l’eau ? Cette éventualité est évidemment très faible, mais elle n’est pas nulle (elle l’est sans doute plus que l’hypothèse d’une explosion nucléaire nécessitant de se cacher dans une pièce). En réalité, ce risque est peut-être plus élevé que l’on ne croit.

Car il n’y a pas que la chute d’un pont qui peut amener une voiture (et son ou ses occupants) à se retrouver à l’eau. Une sortie de route malheureuse peut précipiter un véhicule dans un fleuve, un lac ou la mer. De très fortes intempéries peuvent engendrer des crues et emporter au passage des autos et leurs passagers.

La crue, en particulier, n’est pas à prendre à la légère. Comme le rappelle le ministère de l’Intérieur, 30 centimètres d’eau suffisent pour emporter une voiture, en cas d’inondation. « Un véhicule donne une fausse impression de sécurité », prévient la place Beauvau. L’actualité fait régulièrement état de conducteurs morts par des crues.

Que faut-il pour s’échapper de sa voiture tombée à l’eau ?

Garder son calme

Il existe une liste d’actions rapides à adopter si par hasard vous vous trouvez dans cette situation. C’est ce que détaille un ancien officier de police, Derrick « Andre » Reid Jr, sur X (ex-Twitter). L’intéressé, qui est aujourd’hui à la tête d’une société de tir et de sécurité, Elite Tactical Solutions, s’est fendu d’un fil le 26 mars pour expliquer comment survivre.

Au préalable, il s’agit de rester calme. C’est bien entendu plus facile à dire qu’à faire, surtout si l’on tombe de plusieurs dizaines de mètres depuis un pont. Mais en conservant un minimum de lucidité et de sang-froid, cela va vous faciliter la suite des opérations. D’autant que, souligne l’ancien policier, l’auto va flotter pendant quelques dizaines de secondes.

Ce délai, variable selon les voitures et la manière dont on se retrouve à l’eau, peut vous laisser assez de temps pour attaquer les prochaines étapes, qui seront critiques pour la suite. « Votre survie et votre fuite dépendent de vos actions dans les deux premières minutes de l’accident », écrit Derrick Reid Jr. Du moins, si la voiture flotte aussi longtemps.

voiture immergée
Une voiture en mauvaise posture. // Source : RapidEye

Ouvrir ou casser les vitres

Première chose à faire : abaisser immédiatement les fenêtres de la voiture. Cela aura pour effet de faire rentrer l’eau dans l’habitacle, mais ce sera aussi votre passage pour fuir. Il faut descendre les fenêtres très vite, car il y a un risque de ne pas pouvoir le faire lorsque vous commencerez à sombrer, à cause de la pression.

D’ailleurs, il est déconseillé de chercher à ouvrir les portières. D’une part, il n’est pas sûr que vous y parveniez à cause, justement, de la pression qui va opposer une forte résistance. Et si c’est le cas, vous risquez de vous épuiser et de perdre du temps. D’autre part, vous allez surtout accélérer l’arrivée d’eau dans la voiture et couler plus vite.

Si vous ne parvenez pas à baisser les vitres, il faut les casser. Derrick Reid Jr recommande se viser celles des portes, pas le pare-brise. Idéalement, si vous avez un brise-vitre, employez-le. L’appuie-tête d’un siège peut aussi être décisif. Il est préférable d’attaquer la fenêtre au niveau d’un angle pour de meilleurs résultats.

Se détacher ou couper la ceinture de sécurité

Bien entendu, détachez-vous pour éviter d’être entravé par la ceinture de sécurité. L’ancien policier suggère de le faire après la gestion des vitres. Cet ordre peut être discuté. Le site Popular Mechanics, qui a écrit un article de ce genre en 2020, suggère de retirer d’abord sa ceinture pour être davantage libre de ses mouvements.

Dans tous les cas, vérifiez que les autres passagers ont pu aussi se détacher — notamment les enfants, s’il y en a. Coupez la ceinture si elle ne se détache pas. Du moins, si vous avez un couteau ou des ciseaux avec vous ou dans la boite à gants. Sinon, tentez de dérouler toute la ceinture pour avoir du jeu et vous dégager.

Fuir par la fenêtre

Ensuite, c’est le moment de fuir par la fenêtre. Si la ligne de flottation est sous l’ouverture, l’eau n’opposera pas de résistance. Dans le cas contraire, ce sera plus difficile, mais pas impossible. Évacuez d’abord les enfants, puis les adultes. Si d’ailleurs vous montrez que vous savez ce qu’il faut faire, cela pourra apaiser les tiers avec vous.

Évidemment, les difficultés ne sont pas encore finies à ce moment-là. II faut encore nager et rallier la berge (ou bien avoir la chance d’être rapidement repêché). Les défis potentiels sont nombreux : le courant, la température de l’eau, de possibles blessures, le poids des vêtements mouillés, la panique, les animaux marins…

Source : WiktorD
Votre porte de sortie. Enfin, c’est une vitre, mais vous avez compris le sens figuré. // Source : WiktorD

Gare aux mauvaises idées

Ultime conseil : « N’attendez pas que la voiture se remplisse », ajoute Derrick Reid Jr. « Certains disent qu’il faut attendre que la pression à l’intérieur et à l’extérieur s’équilibre pour ouvrir la porte facilement. Mais cela prend quelques minutes. Ce n’est pas immédiat. Combien de temps pouvez-vous retenir votre souffle ? »

Bien sûr, il reste à mémoriser toutes ces étapes à espérer y penser le moment venu. C’est toujours plus simple quand on n’est pas gagné par la peur. La présence d’objets à bord, capables de vous aider, est un plus. Cela peut valoir le coup d’avoir un brise-vitre, par exemple, au cas où, dans le même esprit qu’un gilet de haute visibilité. Au cas où.

Une dernière astuce, que Derrick Reid Jr ne mentionne pas, mais que l’on retrouve sur un site comme WikiHow : ne perdez pas de temps à appeler les secours. La voiture sombrera certainement avant leur arrivée. Utilisez ce temps en priorité pour agir. Et, bien sûr, ne vous attardez pas à sauver des biens. Seulement les occupants.


Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !