Publié par Guillaume Champeau, le Lundi 04 Février 2013

House Of Cards : une révolution pour les séries TV ?

Avec sa série House of Cards, le service de VOD Netflix propose pour la première fois aux spectateurs de regarder toute une saison dès le jour de diffusion du premier épisode, et affranchit les réalisateurs et scénaristes de contraintes éditoriales dues à la diffusion TV traditionnelle.

Vendredi, le géant américain de la télévision à la demande Netflix a donné le coup d'envoi de la première série TV qu'il produit lui-même, House of Cards. Adaptée d'une mini-série de la BBC des années 1990, House of Cards raconte comment un parlementaire américain incarné par Kevin Spacey, écarté du poste de Secrétaire d'Etat qui lui était promis, décide de se venger en ruinant la carrière de tous ceux qui ont participé à sa trahison.

Selon Télérama, la série dont les deux premiers épisodes sont "superbement mis en scène" par David Fincher est une réussite, "malgré quelques lourdeurs". "On est emporté dès les premières scènes par une mécanique infernale, qui repose autant sur les agissements de son héros que sur la psychologie de ceux qu’il va manipuler", écrit le magazine, qui juge House of Cards "enlevée, captivante". Télérama regrette simplement l'interprétation décevante de Kevin Spacey (parfois "proche de la fausse note"), et un manque de puissance dramatique par rapport à Boss, qui sert de référence dans le genre.

Mais c'est surtout la façon dont la série est distribuée qui est remarquable, au sens propre du terme, et qui influe sur la narration. En effet, étant basé exclusivement sur un concept de vidéo à la demande par abonnement, Netflix a choisi de se libérer complètement des contraintes éditoriales liées à la diffusion hebdomadaire traditionnelle des séries TV.

Des scénaristes libérés par l'absence de coupures publicitaires

Plutôt que de proposer un épisode par semaine, comme c'est la règle aux Etats-Unis, Netflix a choisi de diffuser d'emblée les 13 épisodes de la première saison, dès le premier jour. C'est alors au spectateur de choisir le rythme auquel il souhaite regarder la série. Il n'y a plus de rendez-vous hebdomadaire. Celui qui veut regarder les 13 épisodes à la suite le peut, à l'instar de ce que font les "pirates" qui téléchargent des saisons entières des séries qu'ils trouvent sur BitTorrent.

La série elle-même en est modifiée. Aux Etats-Unis, les séries sont généralement entrecoupées de 3 ou 4 pauses publicitaires, ce qui oblige les scénaristes à découper les épisodes en séquences qui se terminent chacune par un mini "cliffhanger". Il faut tenir le spectateur en haleine pour qu'il ne zappe pas et veuille regarder la suite de l'épisode. Or puisque House Of Cards n'est pas diffusé sur une chaîne de télévision traditionnelle mais sur un service de VOD payant (un abonnement à 8 dollars par mois pour accéder à l'ensemble du catalogue Netflix), la série ne souffre pas de coupures publicitaires. Les scénaristes peuvent donc adopter une écriture plus progressive, et prendre davantage le temps d'installer les situations.

Selon Wired, les épisodes peuvent même avoir des durées variables, en fonction des besoins de réalisation ou de scénario, et ne pas être formatés à tout prix pour tenir, par exemple, 42 minutes chacun.

"C'est quelque chose qui n'est pas immédiatement perceptible, mais au fil du temps vous commencez à le réaliser ; rien n'est pressé, ou étiré au delà du naturel, et l'histoire se déroule plus naturellement", écrit le magazine américain.

Publié par Guillaume Champeau, le 4 Février 2013 à 11h10
 
22
Commentaires à propos de «House Of Cards : une révolution pour les séries TV ?»
Inscrit le 27/05/2009
130 messages publiés
Une excellente chose (surtout s'affranchir du formatage en séquences de 15min à cause de la pub) mais dont on est pas prêts de voir la couleur Et pourtant dieu sait que David Fincher + Kevin Spacey ça donne envie
[message édité par slig le 04/02/2013 à 11:20 ]
Inscrit le 11/03/2009
1585 messages publiés
Attitude super positive. Les réalisateurs ont pleinement compris que le monde de la télé s'efface petit à petit...
Inscrit le 07/06/2009
33 messages publiés
"à l'instar de ce que font les "pirates" qui téléchargent des saisons entières des séries qu'ils trouvent sur BitTorrent." olol. C'est vrai que les gens qui achètent la saison en DVD sans l'avoir vu avant ne peuvent pas faire de même...
Inscrit le 13/08/2002
23928 messages publiés
Je pense que c'est beaucoup plus rare
Inscrit le 20/10/2009
261 messages publiés
Tu serais étonné, autour de moi la plupart des gens achètent les séries pour peu qu'ils aient envie de regarder toutes les saisons.
Inscrit le 26/12/2012
44 messages publiés
"Rare" du fait que masse de gens pirateraient au lieu d'acheter?
Parce qu'autrement c'est un peu juste le support d'origine qui a permis et démocratisé ce genre de visionnage.
Un peu choquant de l'évacuer de la sorte dans un article quand même.
[message édité par Samael L Jackson le 04/02/2013 à 17:36 ]
Inscrit le 23/09/2006
3104 messages publiés
un peu comme les series hbo quoi: les createurs ont plus de libertés car affranchis des contraintes de cliffhangers artificiels toutes les 10 minutes à cause des pubs

ca donne des series qui ont une narration et un developpement bien plus coherent (exemple: The wire)

et puis comme ca a été dis plus haut, kevin spacey, david fincher... ca fait envie

ca n'arrivera jamais en france car meme les chaines sattelites uniquement sur abo sont pourries de pub... à part peut etre si ils utilisent les chaines "cinema" normalement dediées aux films (donc sans pub au milieu) mais sur lesquels on voit parfois des series

si c'est tf1 qui achete, les coupures de pub seront au hachoir à chaque tier d'episode en plein milieu d'une phrase
Inscrit le 07/03/2006
2052 messages publiés
si c'est TF1, les épisodes ne seront pas dans l'ordre, amputés de quelques scènes politiquement incorrectes, coupées de pubs à des endroits improbables, doublées lamentablement et entre chaque épisode on aura le résumé complet du suivant,

je me demande comment on peut regarder une série dans ces conditions...
Inscrit le 29/09/2008
606 messages publiés
tu peux pas comparer une chaine satellite a hbo,

hbo c'est canal+, un vrai abo par mois, et donc ca donne engrenages,braquo,les revenants,etc... nombre de series de qualité (suis pas fan mais faut etre objectif,ca claque plus que les series tf1)

bref ca existe deja en france en fait.
Inscrit le 25/11/2004
521 messages publiés
bah attendons que Netflix propose une offre en France (on risque d'attendre longtemps ceci dit)

et les TV françaises demanderons un genre de taxe "Google" appliquée a Netflix.
Quelle bande de cons, l'innovation, non surtout pas, en revanche, les taxe sur les bonnes idées des autres c'est vachement plus simple
Inscrit le 02/04/2010
986 messages publiés
bah attendons que Netflix propose une offre en France (on risque d'attendre longtemps ceci dit)

On risque d'attendre encore plus longtemps une offre equivalente a celle des US. Le Canada dispose de Netflix depuis un moment deja, mais l'offre y est sensiblement plus pauvre. (Faites une recherche, il y a des sites tiers qui offrent la liste comparative.)
C'est decevant a plus d'un titre, et ca ne presage rien de bon pour son eventuelle arrivee en France.
Inscrit le 25/09/2010
30 messages publiés
Inscrit le 29/09/2008
606 messages publiés
proxy quoi ?

quelle est l'interet ? y'a pas la vostfr.

sinon pas besoin de proxy sur tf1vision, sous 24h en vostfr n'oubliez pas.
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
Ce qui est phénoménal, c'est que le fait de s'affranchir de la chronologie des médias imposée par les producteurs, et du saucissonnage publicitaire imposé par les diffuseurs, puisse apparaître comme une nouveauté.

Parce qu'en gros, la liberté du scénariste, et celle du téléspectateur, ainsi que l'intégrité de l'oeuvre, devraient primer sur toute forme de captation marchande autre que la légitime rémunération des créateurs à l'origine de l'oeuvre.
Inscrit le 06/02/2012
132 messages publiés
Ce n'est pas nouveau, en effet, c'est plutôt du "renouveau" (un peu comme la culture bio...)
Inscrit le 10/11/2008
3744 messages publiés
C'est l'évolution naturelle de ce type de service voir de ce type de production pour une diffusion web par nature a la demande. ou le public détermine le rythme de visionnage d"une production a volumes multiples un peut comme un livre en plusieurs volumes.

Toute l'oeuvre vous est proposée d'un coup a vous de voir a quelle vitesse vous allez la lire.
Inscrit le 30/04/2012
189 messages publiés
Merci pour l'article, je crois que je vais mater la série ce soir (au moins le premier épisode).
Inscrit le 20/06/2008
77 messages publiés
On va pas cracher dans la soupe quand elle devient meilleure, hein !
Par contre, si je veux les sous-titres je vais devoir passer par le côté obscur...
Inscrit le 09/10/2008
3217 messages publiés
et en france ? a on repasse en NB ok ok...
Inscrit le 14/04/2011
166 messages publiés
rien d'extraordinaire, canal plus fait la même chose avec des séries exclusives.
Inscrit le 07/03/2006
2052 messages publiés
C+ livre tous les épisodes d'un coup ??? c'est nouveau alors...
Inscrit le 14/04/2011
166 messages publiés
Aucun intérêt, focaliser sur ce genre de trucs alors que l'important c'est qu'ils financent directement du contenu, c'est vraiment passer à coté de l'essentiel.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Février 2013
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10