Publié par Julien L., le Jeudi 17 Janvier 2013

Violence : le lobby des jeux vidéo s'interroge sur la démarche d'Obama

Suite à la demande de Barack Obama de financer une nouvelle étude dédiée aux liens éventuels entre les jeux vidéo et la violence, le lobby professionnel américain ESA a sorti un communiqué pour rappeler que l'Amérique demeure un cas unique. En effet, les jeux vidéo sont aussi appréciés dans les autres pays du monde sans pour autant donner naissance à des meurtriers.

Endémique, la violence aux États-Unis est devenue un sujet de préoccupation politique majeur depuis la tuerie de l'école primaire Sandy Hook dans la ville de Newtown. Soucieux d'être à l'initiative, le président américain Barack Obama a pris cette semaine des mesures sur la réglementation des armes à feu et a réclamé une étude consacrée à l'effet des jeux vidéo violents sur les joueurs.

L'annonce de ce projet a été accueillie avec prudence par l'industrie du jeu vidéo. Dans un communiqué (.pdf) de l'association du logiciel de divertissement (ESA), les professionnels du secteur disent comprendre l'engagement de Barack Obama et Joe Biden dans ce sujet et reconnaissent que l'univers vidéoludique a également un rôle à jouer et une responsabilité à avoir.

En particulier, l'ESA reconnaît que les industries du divertissement et des jeux vidéo ont le devoir de donner aux parents américains les outils nécessaires pour les aider à bien choisir les films et les programmes télévisés que leurs enfants peuvent voir et les jeux vidéo auxquels ils peuvent jouer. Cela passe, notamment, par une information claire sur les boîtes de jeu vidéo.

Aux États-Unis, c'est le système de classification ESRB (Entertainment Software Rating Board) qui prévaut. Il propose six niveaux de restriction, en fonction du contenu du jeu. Le premier palier concerne la petite enfance (EC). Ensuite, nous retrouvons le classement pour tous (E), pour les dix ans et plus (E10+), pour les adolescents (T), pour les mineurs de dix-sept ans et plus (M) et pour les adultes (AO).

Toutefois, l'ESA remarque que le cas des États-Unis est assez unique. "Les mêmes divertissements sont appréciés dans toutes les cultures et dans tous les pays, mais le niveau tragique de violence liée aux armes à feu reste propre à notre pays". La raison ? L'ESA ne pousse pas sa remarque plus loin, mais la particularité constitutionnelle de l'Amérique transparaît en filigrane.

"Les recherches scientifiques et les données criminelles tant au niveau international que sur le plan national pointent toutes vers la même conclusion : le divertissement ne provoque pas de comportement violent dans le monde réel", poursuit l'ESA, qui est aussi dans son rôle de lobby chargé de défendre les intérêts de la très lucrative industrie du jeu vidéo.

L'association se dit néanmoins disposée à tenir un "rôle constructif" dans le débat national sur la violence armée aux États-Unis, débat qu'elle juge "important". Elle souhaite en outre collaborer avec le gouvernement et le congrès pour "examiner les faits" et prendre des "solutions concrètes".

L'ESA regroupe aujourd'hui 36 sociétés, dont Capcom, Disney, Electronic Arts, Epic Games, Konami, Microsoft, Namco, Nintendo, Nvidia, Sega, Sony, Square Enix, Take-Two, Tecmo Koei, THQ, Ubisoft et Warner Bros.

Publié par Julien L., le 17 Janvier 2013 à 18h06
 
30
Commentaires à propos de «Violence : le lobby des jeux vidéo s'interroge sur la démarche d'Obama»
Inscrit le 10/06/2005
6355 messages publiés
ze_katt (Modérateur(rice)) le 17/01/2013 à 19:49
L'industrie du jeu vidéo a tout à gagner avec une vraie étude sérieuse menée à grande échelle. Ca fait trop longtemps qu'il y a des des infos contradictoires plus ou moins mal étayées. Si déjà on pouvait éliminer les contres vérités on ferait un grand pas en avant.
Inscrit le 17/01/2013
10 messages publiés
Mais LOL !
Si toutes les études menées à ce stades sont contradictoires, c'est pas une seule étude qui va changer la donne, même si elle est "sérieuse" (toutes les études menées jusqu'ici étaient des études "sérieuses" pour quelqu'un).
Au niveau actuel, la meilleure chose qu'on pourrait espérer c'est une convergence de résultats d'une multitude d'études "sérieuses"...
[message édité par maislol le 17/01/2013 à 20:11 ]
Inscrit le 05/09/2002
2539 messages publiés
Heuu, non toutes les études (ou presque) menées jusqu'ici étaient de vastes fumisteries d'un niveau de nullité tel que je peux faire les même tout seul, de chez moi, en 2h (en étant gentil, parce qu'il faut le temps de pondre 40 pages de blabla sans raison).

Y en a eu peut être 2/3 sérieuses et même comme ça incomplètes.

Donc oui, ça vaudrait le coup une vraie étude sérieuse d'envergure.... le problème étant qu'ici, on sait dès le début que l'étude sera biaisée en raison du contexte et du résultat escompté (le jv saymal, sé violan, sa koz la mor !!!!! trololololol).
Inscrit le 17/01/2013
12 messages publiés
Quand on ne sait pas de quoi on parle, mieux vaut s'abstenir. Comme toujours en recherche scientifique, il y a des études plus ou moins bien étayées. Dans ce domaine, leur qualité et leur nombre va en augmentant, et c'est pas en faveur de l'industrie du jeu (d'où la réaction par ailleurs de l'ASE). Parler de 'fumisterie' quand on n'a même pas lu les recherches en question et dire que toutes se contredisent témoigne d'un manque de connaissance sur la question...
Inscrit le 25/02/2012
1371 messages publiés
Et surtout ne pas omettre qui finance l'étude (les études), quels sont ses intérêts, qui sont les "chercheurs", leur parcours, d'éventuel conflit d'intérêt.....
Inscrit le 29/10/2012
62 messages publiés
J'avoue j'ai des milliers de pixel mort sur les mains ...

mon dieu puisse tu me pardonner ...
Inscrit le 05/09/2002
2539 messages publiés
En l'occurence je m'en suis tapé une bonne demi douzaine et il devait y en avoir une avec un protocole définit et qui soit pas n'importe quoi (genre pas sur une demi douzaine de personnes sans aucune info sur la méthode de choix and co), et elles étaient toutes pathétiques SAUF celle qui avait un protocole correct.... et bizarrement celle là était TRES TRES loin de prétendre à la relation de causalivté jv/violence/passage à l'acte.
Inscrit le 17/01/2013
12 messages publiés
L'ESA a la trouille. Donc elle ment et essaye de faire croire que le gvt américain fait un amalgame direct entre tueries et jeux. Alors que l'étude porte sur les comportements violents et non les meurtres. Dans quelques années nous nous rendrons compte à quel point l'hypocrisie de cette industrie s'apparente à celle du tabac.
[message édité par Macro le 17/01/2013 à 21:50 ]
Inscrit le 05/09/2002
2539 messages publiés
C'est bien, des tas de scientifiques depuis plus de 10 ans se cassent les dents sur le sujet, sont incapables d'affirmer dans un sens ou dans l'autre, mais toi tu SAIS qu'il y a un lien, "SAY EVIDAN trolololol !!!!!".

Mon Dieu......


Avant de vouloir pointer les JV faudrait "peut être" s'occuper des effets des programmes ultra violents à la tv qui sont omniprésents, et qui sont consommés de manière bien plus intensive par presque tout le monde que ce soit aux USA ou ailleurs ?

Ah non, c'est plus facile de pointer le jv du doigt.
Inscrit le 10/06/2005
6355 messages publiés
ze_katt (Modérateur(rice)) le 18/01/2013 à 00:39
Ben qu'est ce que tu crois, on a entendu la même soupe au sujet des séries télé quand c’était encore un truc de jeune.

Une vraie étude c'est un peu plus de 20 étudiants qu'on fait jouer un peu plus de 2 h à un peu plus d'un jeu vidéo. C'est pas forcément que ca soit pas fait sérieusement, mais on peut pas extrapoler l'influence des jeux vidéos sur des millions d'enfants de tous milieux à partir 20 adultes qui ont les moyens (financiers ou intellectuels) de faire des études.
Inscrit le 17/01/2013
12 messages publiés
Les méta-analyses portent sur des échantillons de milliers de participants et des protocoles diversifiés.
Inscrit le 17/01/2013
12 messages publiés
Contrairement à ce que tu affirmes, l'écrasante majorité des études pointe dans une direction (celle d'un lien entre agressivité et jeux violents). Seules quelques voix dissonantes (financées par qui ?) se font entendre, mais elles ne sont pas toutes crédibles (soit des critiques de recherches, soit des concepts théoriques... non éprouvés). Même si des sites de gamers aiment particulièrement les soulever.

Le fait que le jeu violent ait un effet ne veut pas dire qu'un programme TV violent soit innocent. L'un n'est pas en contradiction avec l'autre. Mais le jeu a la particularité supplémentaire de mettre le gamer dans la position active de l'acteur, et non dans celle passive du simple spectateur.

Je ne sais pas pour toi, mais pour ma part, je suis le sujet de près depuis près de deux ans, et pas via la presse populaire...
[message édité par Macro le 18/01/2013 à 09:58 ]
Inscrit le 03/06/2011
348 messages publiés
C'est sur que l'industrie du jeu video fait vachement plus de ravage que celle des armes a feu ... ou pas !

Faudrait tout de meme pas se tromper de coupable, les boucs emissaires ca va deux minutes mais c'est pas eux qui vont resoudre le probleme.
Inscrit le 17/01/2013
12 messages publiés
Comme dans bien des situations, une tuerie est constitué de causes multiples et complexes. Si les jeux vidéos violents contribué ne serait-ce que dans une moindre mesure à cela, ne vaudrait-il pas la peine de se poser des questions ? Et même s'ils ne sont pas directement liés aux tueries mais qu'ils ont un effet sur la désensibilisation face à la violence ou sur l'augmentation globale de l'agressivité, ne faudrait-il pas se poser des questions quand même ?
Inscrit le 18/01/2013
5 messages publiés
"Les USA sont un cas unique en matière de violence". Il est POSSIBLE qu'il y ait un lien avec la quantité d'armes disponibles sur le territoire étatsunien. Ah mais non, j'oubliais: lobby arme>lobby jeu vidéo.
Inscrit le 10/10/2010
1898 messages publiés
lobby arme>lobby jeu vidéo. J'ajouterai même quelques signes ">" supplémentaire, pour faire le compte.

Chacun défend son beurre je dirais. D'instinct, le français moyen arrive à trancher sur la principale cause de violence entre posséder une arme ou posséder un JV. Cela n'interdit pas de se pencher sur les "limites" du JV. Ce qui est ludique, de ce qui va au-delà et qui peut déstabiliser quelqu'un de fragile.

C'est bien pour cela que des classifications existent. Malgré ces classifications, on sait que tous les enfants ne sont pas au même stade de maturité au même âge, et ont pourtant accès aux mêmes contenus. l'ESA, ce ne sont pas des toubibs. A part limiter l'accès à certains divertissement, ils n'ont pas beaucoup de contrôle sur la suite. Il faut un autre relais pour gérer les cas par cas (parent, educateurs, je ne sais pas ...)
[message édité par lot le 18/01/2013 à 02:56 ]
Inscrit le 18/01/2013
5 messages publiés
L'ESA n'a pas à jouer le rôle des parents. Les classifications proposées, bien entendues, ne sont qu'un outil pour les éducateurs. Même si elle sont parfois abusives (dans un sens comme dans l'autre), un parent se doit au minimum de respecter cela, quitte à amener l'enfant, d'après la façon dont il grandit et se construit, vers des jeux auxquels il ne serait pas allé naturellement. Les parents d'un enfant savent mieux qu'un lobby ce qui est bon pour lui.
Inscrit le 25/02/2012
1371 messages publiés
Il ne s'agit pas de jouer le rôle des parents, plutôt d'accompagner.

Comment d'ailleurs peux tu imaginer que les parents aient les moyens pour lutter contre une puissance marketting usant de toutes les stratagèmes tous plus insencés les uns que les autres et disposant de budget indécent....
Inscrit le 18/01/2013
5 messages publiés
Sans vouloir simplifier outre-mesure, il y a selon moi une démarche "d'accompagnement à la consommation" que les parents se doivent de mettre en place, dans le but justement de démontrer à l'enfant l'importance de l'achat réfléchi, un bon rempart contre les techniques de marketing.
Inscrit le 25/02/2012
1371 messages publiés
Le rapport de "force" est plus que déséquilibré....
Inscrit le 18/01/2013
2 messages publiés
Bon bah les américains vont plus pouvoir jouer à des jeux "violents" mais c'est pas grave y a toujours le casual gaming et les party games (ah nan les party games présentent une forme de compet donc de rivalité, la possibilité de perdre et donc une possibilité de vengeance et donc de massacre lol) Avec ces mesures US, plus de jeu online non plus puisque trop violent (possibilité de perdre et de se venger encore une fois) Alors il reste quoi ....Cooking mama? eh ben non, trop violent ( ya des instruments tranchants dans le jeu) Alors moi je dis bravo à ces mesures US , pas grave si les américains (et nous dans leur sillage) on retombe dans une période de prohibition ... Les jeux vidéos sont diaboliques c'est connu : la preuve en ligne on cotoie des esprits (ben oui avec les micros, on entend des tas de voix mais y a pas de corps et quand on tape un msg avec le clavier, on peut dire que le clavier fait office de table oui ja si si XD) Donc au lieu de s'adonner à la violence visuelle et de risquer le passage à l'acte, faites comme Obama et moi: regarder Oui oui et les bisounours, manger bio (pas d'animal tué, pas de violence), promenez vous dans la nature pour vous ressourcer et ressorter les jeux de société de votre enfance (jeu de l'oie, puissance 4, jeu de 7 familles, monsieur patate et j'en passe)...Ca c'est une formule pour une vie sans violence qui vous fera voir la vie en rose ptdr Ah mince , le temps de taper ce message, j'ai fait 0 kill pour 50 fois mort à Black Ops 2 ???? Ah les salauds , i vont me le payer !!!
[message édité par flow le 12/02/2013 à 10:04 ]
Inscrit le 17/01/2013
12 messages publiés
La question mérite au moins d'être posée... ou plutôt d'être confirmée puisque les évidences sont déjà plus ou moins bien établies. Quant aux mesures à prendre, je pense que l'arsenal est suffisamment large entre prohibition et augmentation de la sensibilisation à ce qui semble être un problème de société.

Je suis toujours étonné de voir comment certains intervenants (gamers pour l'écrasante majorité réagissent aussi émotionnellement à ce débat que certains de ceux qui s'opposent aux jeux vidéos violents.
Inscrit le 10/06/2005
6355 messages publiés
ze_katt (Modérateur(rice)) le 18/01/2013 à 10:03
Lastmarquis, le 18/01/2013 - 07:20
L'ESA n'a pas à jouer le rôle des parents. Les classifications proposées, bien entendues, ne sont qu'un outil pour les éducateurs. Même si elle sont parfois abusives (dans un sens comme dans l'autre), un parent se doit au minimum de respecter cela, quitte à amener l'enfant, d'après la façon dont il grandit et se construit, vers des jeux auxquels il ne serait pas allé naturellement. Les parents d'un enfant savent mieux qu'un lobby ce qui est bon pour lui.

Les parents vivent dans un univers parallèle qui leur permet de tester à l'avance tout ce qu'il proposent à chacun de leurs enfant, de passer 50 heures par semaine pour leur travail et l'intendance de la maison et de passer 1 h avec lui pour les devoirs etc. Surtout les familles monoparentales.
Ceux qui vivent dans le monde réel sont bien obligés de faire confiance à ce qu'on leur dit sur la boite. Ca serait pas plus mal que ca soit validé par des gens compétents à l'aide de données valides au lieu de marchands. Parce que bon l'argument, j'ai joué au jeu vidéo et je vais bien, c'est aussi pertinent que je me suis jamais fait écraser quand je traversais la rue, donc les enfants de 5 ans peuvent se promener sur l'autoroute en toute liberté.
Et pourtant j'ai joué des dizaines de milliers d'heures à des jeux vidéos.
Inscrit le 29/10/2012
62 messages publiés
J'avoue j'ai des millier de pixel morts sur les mains ...

Mon dieu pardonne moi
Inscrit le 16/02/2009
53 messages publiés
Il y a quand même une grosse hypocrisie dans cette industrie. On communique sur le PEGI et tout le marketing est orienté vers les joueurs de 12 à 15 ans ! et surtout pour les jeux en PEGI 18 !
Je suis quand même surpris de voir Max Payne tourner dans les grandes surfaces en démo.
J'avais fait la remarque chez Cultura ou un PEGI 18 tournait en démo avec des gamins de 10 ans qui butaient tout le monde. J'avais alors demandé si au rayon dvd ils faisaient tourner en démo des films de cul ! Ils semblaient choqués par le sexe mais beaucoup moins par un jeu violent...
Il ne s'agit pas d'interdire les jeux violents mais que les adultes protègent les enfants. Un enfant de 10 ans ne devrait pas pouvoir jouer à COD dans un magasin de JV ça me semble être juste du bon sens...
Inscrit le 25/02/2012
1371 messages publiés
"Il ne s'agit pas d'interdire les jeux violents mais que les adultes protègent les enfants. Un enfant de 10 ans ne devrait pas pouvoir jouer à COD dans un magasin de JV ça me semble être juste du bon sens..."

L'accompagnement..... en parler, expliquer.....
Inscrit le 10/06/2005
6355 messages publiés
ze_katt (Modérateur(rice)) le 18/01/2013 à 14:13
Faire appel au bon sens d'un garçon de 10 ans devant un jeu vidéo plein d'armes à feu. Autant donner un nourrisson à un tigre.
Inscrit le 25/02/2012
1371 messages publiés
Tu as pas l'impression d'avoir mal lu / compris de travers ?
Inscrit le 29/04/2009
172 messages publiés
Je me pose la question : quelle est la moyenne d'âge des joueurs de COD / BF ?
Inscrit le 18/03/2008
813 messages publiés
Et même si le jeux vidéo avait un effet (disons infime) ça changerait quoi? On épinglerai le jeux vidéo comme le seul instigateur de violence?

"Le JV, cette usine a dangers publiques" ?

On connais les méfaits de l'alcool, du tabagisme, de la caféine, de toute sortes de produits cancérigènes, mais personne n'en tient compte. Vous voulez savoir pourquoi les USA ont un taux de violence plus élevé que le reste du monde?

-Ultra capitalisme, hyper consomation, dieu argent.
-Misère crasse d'une couche entière de la population.

On fais dans le dépistage de divertissements "faiseurs de tueurs" mais on laisse vivre des phoetus avec des gènes héréditaires dont on sait qu'ils seront source de problèmes plus tard (insuffisance cardiaque par exemple)

Laissez nous tuer virtuellement, déjà qu'on ne peut pas le faire en vrais, tant bien même que ça nous démange.
[message édité par dieangel le 18/01/2013 à 23:09 ]
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Janvier 2013
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10