Daisy sera-t-il un acteur majeur de la musique en streaming ? Le projet, porté par Trent Reznor et Beats by Dr. Dre, la société de Dr Dre, doit être officiellement lancé l'an prochain. Selon le fondateur de Nine Inch Nails, Daisy (son nom de code) doit améliorer les suggestions musicales en mixant des algorithmes de recommandation avec des conseils d'autres usagers.

Saturé, le secteur de la musique en streaming ? Pas aux yeux de Trent Reznor et Beats by Dr. Dre, la société de Dr Dre. Alors qu'il existe déjà une pléthore de plates-formes d'écoute à la demande, à commencer par les incontournables Deezer et Spotify, le fondateur de Nine Inch Nails et la firme du producteur de hip-hop ont bien l'intention d'investir ce marché avec leur propre solution, pour l'heure baptisée Daisy et dont la sortie est prévue pour la mi-2013.

La forme finale que prendra Daisy n'est pas encore bien claire : Daisy sera-t-il un logiciel à installer sur l'ordinateur, comme Spotify, ou sera-t-il un site web, à l'image de Deezer ? Surtout, quel sera l'atout de Daisy face à des acteurs désormais bien implantés dans le paysage musical et entourés d'une forte communauté ? Selon Trent Reznor, ce sera la "recommandation musicale intelligente".

"Il y a une vraie valeur dans les filtres de confiance. C'est comme avoir son propre guide, lorsque vous allez chez un disquaire, qui sait ce que vous aimez mais peut aussi vous emmener par des chemins que vous n'auriez pas forcément empruntés", explique-t-il à Billboard. Ces suggestions se baseront sur l'écoute déjà effectuées et seront élaborées par des algorithmes

"Ce qu'il manque c'est un service qui ajoute une couche de curation de contenu intelligente", poursuit le chanteur, qui reconnaît que Spotify donne accès à une bibliothèque musicale très vaste mais qui n'est pas idéale pour tomber sur des pépites musicales correspondant aux goûts de l'usager. D'où l'idée de rajouter, en plus des algorithmes, des recommandations humaines de "connaisseurs".

Selon Trent Reznor, il s'agit "de faire une plate-forme dans laquelle la machine et l'humain se rapprocheraient plus intimement". Car pour l'Américain, les suggestions musicales générées uniquement par un programme informatique ne sont pas suffisamment satisfaisantes. Des recommandations plus ciblées, plus personnalisées sont indispensables à l'heure où l'offre musicale est virtuellement infinie.

Le principe des conseils en musique existe déjà dans les services d'écoute de musique en ligne. C'est le cas de la webradio Pandora, mais aussi de Deezer et de Spotify, qui offrent des fonctionnalités assez similaires, nativement ou via des applications externes.

( photo : CC BY Mykal Burns )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés