Google a bien l'intention de proposer son propre service de cartographie aux utilisateurs d'appareils sous iOS. Alors qu'Apple a mis un terme au partenariat qui le liait à la firme de Mountain View, ce dernier travaille à l'élaboration d'une application qui sera ensuite soumise à l'App Store pour validation. La sortie de Google Maps pour iOS est prévue pour la fin de l'année.

Google Maps devrait bien faire son retour sur iOS. Éjecté lors de l'arrivée de la sixième version du système d'exploitation, le service de cartographie en ligne conçu par le géant de Mountain View devrait être soumis à l'App Store pour validation d'ici la fin de l'année. L'information n'a pas été confirmée officiellement par Google, mais le New York Times a pu s'entretenir avec des personnes impliquées dans le projet.

La mise en chantier de Google Maps pour iOS s'est déroulée dans la précipitation, selon les employés de Google interrogés par le journal. La société californienne ne s'attendait pas à une résiliation aussi rapide du contrat qui la liait avec la firme de Cupertino. Google pensait que Maps resterait en place un certain temps, mais il a été pris au dépourvu par la décision unilatérale d'Apple de concevoir une solution maison.

Difficulté supplémentaire, Google Maps pour iOS devrait intégrer une visualisation 3D à l'image de ce que propose iOS Maps. Pour cela, le géant de Mountain View peut s'appuyer sur la technologie de Google Earth. Mais il s'agit d'une application différente, avec un code séparé. Google a besoin d'un peu de temps pour combiner les deux codes et proposer un produit fini qui répond aux standards de la firme.

Selon The Verge, le contrat passé entre les deux entreprises devait officiellement prendre fin en 2013. Google avait certainement dû penser que le partenariat serait renouvelé ou bien qu'il aurait été averti par Apple suffisamment tôt que l'accord ne serait pas reconduit. Cela-lui aurait permis de lancer rapidement la conception de Google Maps pour iOS, afin de proposer l'application avant l'expiration du délai.

En attendant que le logiciel Google Maps pour iOS soit prêt, l'entreprise fait profil bas. Au cours d'un déplacement au Japon, Eric Schmidt a dit regretter la décision d'Apple et fait savoir qu'il était toujours disposer à travailler avec son rival. Il a en outre indiqué que des discussions avaient lieu à tous les niveaux entre les deux groupes. Mais derrière le discours public, Google attend son heure.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés