George Hotz, alias GeoHot, ne travaille plus pour Facebook. Connu pour avoir cassé les protections du tout premier iPhone et de la PlayStation 3, le hacker pourrait bien revenir à ses premières occupations : le jailbreak. Un retour qui serait sans doute bienvenu, les hackers étant confrontés à des défis de plus en plus difficiles à relever.

L’aventure chez Facebook aura finalement été de courte durée. George Hotz, plus connu sous son pseudonyme GeoHot, ne travaille plus pour le réseau social américain. Recruté en juin dernier, George Hotz consacre désormais son temps à d’autres projets. Selon Business Insider, qui l’a rencontré lors d’un hackaton, GeoHot travaille sur Backplane, une start-up bâtie par la chanteuse Lady Gaga.

Sony et Apple doivent-ils craindre un retour en force de GeoHot sur la scène du jailbreaking ? Il faut dire que le jeune homme s’est taillé une sacrée réputation puisqu’il a accédé à la notoriété en 2007 en cassant les protections du tout premier iPhone. Trois ans plus tard, il a récidivé en s’attaquant cette fois à la PlayStation 3, ce qui lui vaudra des poursuites judiciaires de la part du fabricant japonais.

Le jeune homme a finalement signé un accord à l’amiable avec Sony au printemps 2011, avant d’appeler les internautes à boycotter les produits de la firme. Soutenu par de nombreux visiteurs, il a également reversé les dons perçus à l’Electronic Frontier Foundation (EFF) qui se bat pour que le droit au contournement des mesures techniques de protection (DRM) soit respecté.

Si GeoHot ne devrait plus s’impliquer dans le jailbreak des produits commercialisés par Sony, au risque de s’exposer à de nouveaux ennuis judiciaires, le hacker pourrait très bien signer son grand retour en s’attaquant aux futurs appareils d’Apple. En effet, la société est attendue cette année au tournant puisqu’elle devrait sortir l’iPad 3 au cours du premier semestre et – probablement – un iPhone 5 en fin d’année.

Reste que le monde du jailbreak ne se limite évidemment pas à GeoHot. Preuve en est, d’autres équipes de hackers sont parvenues à abattre les derniers murs protégeant l’iPhone 4S et l’iPad 2. Ce hack est important, puisqu’il s’agit du jailbreak untethered basé sur la puce A5 et sur l’O.S. iOS 5. Cela permet d’éteindre et d’allumer son appareil sans avoir à le brancher pour relancer la procédure de jailbreak.

Commentant l’exploit, la Chronic Dev Team a reconnu que la puce A5 a été très compliquée à gérer. « La guerre sans fin que nous menons pour le jailbreak devient de plus en plus difficile à chaque sortie d’appareil, et notre récente bataille contre A5 l’a montré« . Un retour aux affaires de GeoHot pourrait ainsi être une aide précieuse lorsque de nouveaux produits sortiront.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés