Le hacker George Hotz, qui avait cassé en 2007 la protection de l'iPhone, affirme avoir réussi à avoir un accès total au système de la Playstation 3. La console est hackée pour la première fois depuis sa sortie il y a plus de trois ans.

Il s’était fait connaître pour avoir le premier réussi à désimlocker (déverrouiller l’usage des fonctions téléphoniques) l’iPhone en août 2007. A seulement 20 ans, George Hotz (aka « Geohot ») est en passe de devenir une véritable légende vivante chez les hackers, puisqu’il affirme aujourd’hui avoir réussi à hacker la Playstation 3. Personne n’y était parvenu en trois ans. Il l’a fait en un mois.

« J’ai un accès en lecture/écriture sur l’ensemble du système mémoire, et un accès au processeur au niveau de l’Hypervisor. Autrement dit, j’ai hacké la PS3« , se félicite Geohot. L’Hypervisor est une sorte plateforme intermédiaire qui gère en parallèle le système d’explotiation de bas niveau qui communique avec le processeur de la PS3 et sa mémoire, et le système d’exploitation public. Avoir accès à l’Hypervisor, c’est en quelques sortes avoir les mains au coeur de la console. Par cet accès, Geohot a pu réaliser des dumps des systèmes d’exploitation pour étudier leur fonctionnement.

Toute la partie hardware est ainsi réalisée, mais il reste un long travail logiciel de reverse engeneering pour comprendre comment fonctionne l’Hypervisor et exécuter de premiers scripts.

GeoHot a toutefois prévenu que son objectif n’était pas de casser les DRM de Sony pour permettre l’exécution de jeux vidéo piratés. Le hacker veut fédérer une communauté de développeurs de homebrews pour créer des logiciels ou des jeux conçus spécialement pour la PS3. Mais il est certain que des modchips arriveront rapidement pour contenter l’appétit des pirates, si le hack est confirmé et s’il peut être reproduit facilement.

Pour le moment, George Hotz ne veut pas dévoiler sa méthode. Il estime qu’elle sera très difficile à emppêcher pour Sony, mais que le fabricant japonais pourrait compliquer sa mise en œuvre.

(merci à prototux pour l’info)

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés