Désormais lié à Sony par une injonction permanente, George Hotz a changé son fusil d'épaule. S'il ne peut plus s'intéresser aux produits de la firme japonaise, au risque de payer 10 000 dollars par infraction, il peut toujours endosser un rôle plus politique. Après avoir appelé au boycott de Sony, George 'GeoHot' Hotz a versé 10 000 dollars à l'EFF.

Après avoir été un hacker réputé, George Hotz va-t-il verser dans le militantisme ? Bien que l’injonction permanente prononcée la semaine dernière par le tribunal de San Francisco lui lie les mains, le jeune informaticien de 21 ans conserve sa liberté d’expression. Après avoir appelé au boycott des produits commercialisés par Sony, George Hotz vient d’effectuer un don de 10 000 dollars à l’EFF.

Le jeune homme explique sur son blog que cette somme regroupe l’ensemble des dons effectués par les internautes pour l’aider dans son combat judiciaire contre Sony plus un apport personnel de GeoHot pour arriver à un compte rond. Le virement, effectué via PayPal, viendra alimenter les comptes de l’Electronic Frontier Foundation, une ONG américaine spécialisée dans la défense de la liberté d’expression sur Internet.

« Cet argent va à l’EFF dans l’espoir que les États-Unis puissent redevenir un jour un exemple à suivre en matière de liberté, libérés du DMCA et de l’ACTA » a commenté GeoHot, formant le vœu que les intérêts privés ne l’emportent jamais sur les libertés en matière de vie privée, de propriété et de liberté d’expression. Pour mémoire, Sony avait motivé son action en justice contre GeoHot en s’appuyant sur le DMCA.

Acronyme de Digital Millennium Copyright Act, il s’agit de l’équivalent américain de la loi DADVSI. Ce texte interdit le contournement des mesures techniques de protection (DRM). Dans sa plainte, Sony a reproché au hacker d’avoir justement contourné ses protections, permettant à des jeux amateurs ou pirates d’être considérés comme licites par la PlayStation 3.

La carrière de George Hotz ne devrait cependant pas se terminer maintenant. S’il n’a plus la possibilité de s’intéresser aux produits de Sony, GeoHot peut toujours s’attaquer à d’autres appareils. Cela étant, la récente action en justice menée par Sony l’a sans doute dissuadé de se replonger tout de suite dans l’univers du hacking.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés