Une équipe de développeurs français a réussit à comprendre le fonctionnement de Siri et donnent des outils pour développer des applications et le reproduire sur d'autres plateformes ou appareils.

Une équipe de développeurs français est parvenue à percer le secret de Siri. Grâce à leur travail, nous savons désormais comment fonctionne l’assistant virtuel à reconnaissance vocale de l’iPhone 4S et d’autres développeurs pourront utiliser les mêmes méthodes pour développer leurs versions de Siri.

L’équipe d’Applidium a en effet découvert que Siri fonctionnait comme un dictaphone. L’application ne fait qu’enregistrer la voix et ne réalise aucun traitement. Les données sont ensuite compressées au format Speex, un codec Open Source qui a été conçu pour compresser la voix et qui est déjà utilisé pour la VoIP. Le fichier obtenu est envoyé aux serveurs d’Apple par le port TCP 443 via une connexion HTTPS et ce sont eux qui analysent le texte et traitent la requête, exactement comme le fait Google avec Google Voice.

C’est à cette étape qu’Apple vérifie que c’est bien un iPhone 4S qui a fait la demande grâce des signatures disséminées à plusieurs endroits du processus. Ces signatures se basent sur un identifiant unique propre à chaque iPhone 4S et il faudrait donc utiliser cet identifiant pour faire fonctionner Siri sur un autre appareil. Apple a néanmoins la capacité de bloquer des identifiants, ce qui empêche qu’un même identifiant serve dans une application largement distribuée.

Cette limitation étant connue, les hackers donnent tout de même des outils pour les développeurs qui souhaiteraient inclure Siri dans leurs applications ou même sur d’autres systèmes d’exploitation. Ce qui risque fort de ne pas fonctionner longtemps.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés