Malgré un courrier d'avocat envoyé au publicitaire, Free est-il l'opérateur qui se cache derrière une campagne de communication qui promet la "révolution du mobile" et un forfait illimité à moins de 35 euros par mois ?

« La révolution du mobile commence le 11 mai ». C’est par ces mots qu’un mystérieux opérateur a lancé la semaine dernière une campagne de teasing sur un site internet dédié, relayé par un compte Facebook. Sur ce dernier, on peut lire que « la révolution du mobile c’est du mobile illimité à moins de 35 euros par mois !« . Il y a quelques jours, il était question d’une offre à moins de 50 euros. D’aucuns pensent que d’ici l’annonce officielle, le teasing finira par annonce une offre illimitée à moins de 30 euros par mois, et plus précisément de 29,99 euros par mois.

Lorsque la campagne a été lancée, Free a été vu comme son initiateur. C’est en effet Xavier Niel lui-même qui a annoncé sur M6 le mois dernier que les forfaits illimités de Free Mobile seraient « significativement à moins de 50 euros« . Cependant l’opérateur a envoyé un courrier recommandé aux organisateurs de cette campagne de publicité pour s’en offusquer.

La missive émane du cabinet de l’avocat Yves Coursin, et reproche au publicitaire l’utilisation de l’expression « La révolution du mobile ». En effet du fait du lancement de la Freebox Revolution et de « l’image du groupe ILIAD-FREE qui a révolutionné le marché des communications électroniques », le juriste écrit que « depuis des années, le public et la presse ne s’y sont pas trompés, et à leurs yeux, Free est régulièrement synonyme de ‘révolution' ». Cependant le courrier ne demande pas à l’agence d’arrêter de sa campagne. Mieux, il pourrait même participer au buzz, tant le courrier – qui émane pourtant d’un véritable cabinet d’avocats – est rédigé dans un langage laudatif pour l’opérateur, et dénué d’éléments juridiques.

Vendredi, nos confrères de Clubic écrivaient que « selon nos sources, et après avoir mené l’enquête comme certains de nos confrères, il semblerait que le mystérieux opérateur derrière cette campagne soit Numéricable« , qui lancerait une offre en tant que MVNO sur le réseau de Bouygues Télécom. Cependant le site Couverture.3G.free.fr montre que de nombreux points ont été déclarés ces derniers jours. L’opérateur a obtenu ses numéros auprès de l’ARCEP, et dit son intérêt pour les puces femtocell qui l’aideront à déployer son réseau.

Alors, Free or not Free ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés