Une conférence de presse organisée par Apple doit avoir lieu le 2 mars prochain, à San Francisco. Cet évènement devrait être l'occasion pour l'entreprise américaine de dévoiler sa nouvelle solution en matière de tablettes tactiles. Une tablette qui sera désormais fortement concurrencée sur ce marché en pleine expansion.

Steve Jobs a beau s’être éloigné des commandes d’Apple pour des raisons de santé, la société américaine n’en demeure pas moins déterminée à maintenir le cap des sorties pour 2011. À ce sujet, un faisceau d’indices laisse à penser que la firme a prévu de présenter officiellement l’iPad 2 au cours d’une conférence de presse qui se déroulerait le 2 mars prochain, à San Francisco.

Apple n’a bien sûr pas commenté ces informations, laissant les observateurs imaginer quelles seront les caractéristiques techniques de la nouvelle tablette numérique. À l’heure actuelle, les suppositions les plus crédibles indiquent que l’iPad 2 sera plus fin que son prédécesseur et proposera un écran plus lumineux. Par ailleurs, le support du Retina Display (une résolution accrue, introduite avec l’iPhone 4) sera de la partie.

L’iPad 2 devrait également embarquer une caméra frontale pour populariser FaceTime, la solution de visiophonie intégrée proposée par Apple. En toute logique, la nouvelle tablette proposera des performances supérieures grâce à un processeur plus moderne et une mémoire vive augmentée. L’iPad 2 pourrait même embarquer deux cœurs au total, à 1,2 GHz.

Pour mémoire, l’iPad avait été dévoilé le 27 janvier 2010 par le directeur de l’entreprise lui-même. Cette année, le contexte pour Apple est doublement plus délicat. Le destin de la firme de Cupertino étant intimement lié à la santé de Steve Jobs, les marchés financiers frémissent à chaque fois que la moindre difficulté vient le frapper. La valeur des actions de l’entreprise a d’ailleurs connu un léger repli lorsque Steve Jobs a pris un nouveau congé.

Par ailleurs, l’année 2010 a été une opportunité formidable pour Apple. Le marché des tablettes numériques était sous-développé, avec pratiquement aucun concurrent sérieux à affronter. Certes, les autres entreprises ont commencé à réagir dès l’été dernier, mais le ramdam autour de la tablette tactile a permis à Apple de faire la course en tête tout au long de l’année.

En 2011, la compétition s’annonce plus musclée. De nombreuses sociétés ont commencé à lancer des produits concurrents de grande qualité ou s’apprêtent à le faire. Citons ainsi Samsung, Motorola, Dell, Hewlett Packard ou encore Archos. Par ailleurs, Google a fourni d’importants efforts pour proposer un système d’exploitation adapté : Android 3.0.

Et vous, comptez-vous cette année investir dans une tablette numérique ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés