Hewlett-Packard se lance dans le marché des tablettes numériques avec le TouchPad. Doté d'un écran tactile 9,7 pouces et d'un processeur double-coeur cadencé à 1,2 GHz, l'appareil embarque la troisième mouture de WebOS, un système d'exploitation mobile initialement développé par Palm et racheté l'an dernier par la firme américaine.

En rachetant Palm pour 1,2 milliard de dollars au printemps dernier, Hewlett-Packard avait envoyé un message très clair à sa clientèle, ses investisseurs et ses concurrents. La firme américaine compte s’étendre rapidement sur le marché des smartphones, grâce au système d’exploitation WebOS. Présenté comme « l’épine dorsale » de la stratégie mobile de HP, l’O.S. doit aussi servir à dégager des opportunités commerciales sur d’autres marchés.

En conséquence, la présence de WebOS 3.0 sur la nouvelle tablette numérique de Hewlett-Packard n’a rien de surprenant. Dévoilé aux États-Unis lors d’un évènement organisé par la société informatique, l’appareil offre un écran tactile de 9,7 pouces (1024×768), une caméra de 1,3 megapixels sur la façade (pour la visiophonie) et une capacité de stockage de 16 ou 32 Go.

Côté matériel, la tablette – surnommée TouchPad – propose un processeur double-coeur cadencé à 1,2 GHz (Snapdragon APQ8060), une connectivité WiFi 802.11 b/g/n, le Blutooth 2.1 (EDR & AD2P) et une mémoire vive de 1 Go. Le modèle présenté aux États-Unis se limite pour l’heure à la version WiFi, mais les modèles 3G et 4G devraient arriver prochainement.

Contrairement à la plupart des autres tablettes, le TouchPad n’abandonne pas complètement les attributs de l’ordinateur de bureau. En effet, des accessoires (un clavier sans fil et un support) permettent de transformer la tablette numérique en ordinateur. Si la navigation continue de se faire via l’écran tactile, la saisie de texte est facilitée grâce au clavier.

Au cours de la conférence, HP a dévoilé une fonctionnalité assez enthousiasmante : le Touch-to-Share. Comme son nom le laisse deviner, la fonctionnalité Touch-to-Share permet de partager facilement des informations entre des appareils fonctionnant sous WebOS. Les différents produits pourront communiquer entre eux, tout comme les données qui pourront être synchronisées.

Cette expérience utilisateur est la traduction de la vision de Hewlett-Packard sur le marché des mobiles. L’an dernier. « Lorsque nous regardons le marché, nous voyons un ensemble de dispositifs interconnectés incluant des tablettes, des imprimantes et bien entendu des smartphones. Nous croyons que WebOS sera l’épine dorsale de nombreux petits appareils de HP » avait confié le directeur de la firme.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés