Google s'est rangé du côté des Égyptiens. Depuis ce week-end, le géant du web propose un service dans lequel il est possible de laisser un message vocal sur une messagerie, en appelant un numéro international. Celui-ci sera ensuite converti en texte et diffusé sur Twitter.

Alors que l’Égypte continue de s’enfoncer dans la crise, des solutions pour éviter le blocage d’Internet continuent d’émerger pour aider les Égyptiens à s’informer et rendre compte de la situation sur place. Près d’une semaine après le début des manifestations, la population a reçu ce week-end le soutien d’un allié de poids : Google. Le géant du web a en effet lancé un service en partenariat avec Twitter pour aider les Égyptiens à éviter la censure.

Baptisé Speak-to-tweet (parlez pour tweeter), l’outil permet – comme son nom l’indique – de diffuser des informations sur le réseau de microblogage Twitter en laissant un message oral sur une boîte vocale. En utilisant le réseau téléphonique, qui est partiellement déverrouillé, les opposants à Hosni Moubarak peuvent pour le moment contourner le blackout qui frappe le réseau des réseaux en Égypte.

Pour utiliser Speak-to-tweet, il suffit d’appeler l’un de ces numéros internationaux suivants : +16504194196 ; +390662207294 ; +97316199855. Une fois le message enregistré, celui-ci sera automatiquement diffusé en version texte sur Twitter, avec les mots-clés #egypt et #jan25 (pour désigner le 25 janvier, date marquant le début des protestations). Aucune connexion Internet n’est requise pour Speak-to-tweet.

L’aide apportée par Google est d’autant plus providentielle qu’elle repose sur une société récemment acquise par le géant du web ! En effet, la firme de Mountain View a racheté la semaine dernière SayNow, une société spécialisée dans les expériences basées sur la voix. Google a donc eu une utilisation très intelligente de la technologie d’une société acquise récemment, en mettant tout de suite en place un service destiné à aider les Égyptiens.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés