La conversion de YouTube au format WebM progresse rapidement. Selon l'un des responsables du projet, 80 % des vidéos vues de la plate-forme ont été converties. La concurrence avec le format propriétaire H.264 s'annonce plus rude que jamais.

En mai dernier, Google publiait le code source du codec VP8 sous licence libre. Développé initialement par On2, il a été racheté en début d’année par le géant du web afin de fournir une alternative intéressante et crédible aux formats propriétaires. Google, qui est propriétaire de la principale plate-forme vidéo sur Internet, voulait par la même occasion s’affranchir d’éventuelles difficultés ultérieures.

Visiblement, les choses progressent rapidement du côté de YouTube. Selon le responsable produit chez WebM, plus de 80 % des vidéos vues sur YouTube peuvent être visionnées dans ce nouveau format audio-vidéo ouvert. « Nous allons convertir tout le catalogue de YouTube » a déclaré John Luther, lors d’une conférence avant-hier à Los Angeles.

Les dernières versions des principaux navigateurs comme Firefox, Opera ou Chromium supportent l’affichage des vidéos diffusées avec ce format. Plusieurs sociétés ont manifesté leur soutien au projet. Citons notamment Adobe, Logitech, Texas Instruments, Skype, AMD, ARM, Nvidia ou encore Broadcom. Autant d’entreprises qui ne sont pas disposées à payer des licences et des paiements de droits sur les brevets.

La conversion rapide de la plate-forme vidéo est en quelque sorte une réponse à une étude menée en mai par MeFeedia. Selon les conclusions de l’enquête, plus d’un quart des vidéos disponibles sur le web à l’époque étaient encodées au format H.264 et disponibles avec le standard HTML 5. Un pourcentage qui a certainement évolué positivement depuis, mais qui se heurtera au moins à la résistance de YouTube.

Jusqu’à présent, YouTube proposait le paramètre &webm=1 à rajouter manuellement à la fin des adresses pour activer le codec.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés