Apple semble bien parti pour remporter son bras de fer contre Adobe et son format Flash, qui domine pour l’instant outrageusement le marché de la vidéo en ligne. Selon une étude réalisée par MeFeedia, 26 % des vidéos disponibles sur le web seraient déjà encodées au format H.264 et disponibles avec le standard HTML 5. C’est plus de 15 points de mieux que lors du dernier audit réalisé par le site en janvier 2010, où seulement 10 % des vidéos étaient disponibles en H.264. L’arrivée de l’iPad a précipité des choses.

C’est une mauvaise nouvelle pour les navigateurs libres comme Firefox, dont l’éditeur Mozilla refuse de prendre en charge l’affichage du codec propriétaire. Et cela confirme que l’extension de la gratuité du H.264 jusqu’en 2016 est véritablement un piège qui risque de se refermer sur le logiciel libre, si les navigateurs libres et open-source deviennent les seuls à ne pas pouvoir lire la majorité des vidéos disponibles sur le web. A cet égard, il faut espérer que Google (et donc YouTube) confirme son souhait de prendre ses distances avec le H.264 pour pousser l’adoption du format VP8 dont il pourrait bientôt libérer les droits.

Pour compiler ses données, MeFeedia a analysé un grand nombre de sites partenaires (ABC, Blip.tv, Hulu, Revver, Vimeo, Revision3…), de sites de vidéos très fréquentés (Dailymotion, YouTube, …), de sites de clips musicaux (Vevo, MTV…) et des sites d’actualité comme ceux d’Associated Press, ABC, CBS et CNN. Il ne s’agit donc pas d’une statistique qui reflète le web dans son ensemble, mais elle est tout de même représentative des sites que fréquentent le plus souvent les internautes, surtout américains.

MeFeedia indique que la plupart de ces sites détectent automatiquement les iPad pour passer dans un mode HTML5, mais que YouTube est pour l’instant le seul à le faire également sur les vidéos embarquées sur d’autres sites (par les embeds). Il remarque également que les sites d’actualité encodent leurs dernières vidéos en H.264, mais que souvent les archives restent illisibles autrement qu’en Flash. Enfin, les sites qui proposent des séries ou des émissions TV ne sont pas encore passés au HTML5.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés