Ira ou ira pas ? Depuis plusieurs jours, beaucoup d’observateurs se demandent si Google va essayer à nouveau de pénétrer dans le domaine des réseaux sociaux. Jusqu’à présent pourtant, la firme n’a connu que des échecs retentissants, que ce soit avec Google Buzz ou Google Wave. Au final, seul Orkut parvient à sortir la tête hors de l’eau, en rencontrant un certain succès au Brésil et en Inde.

À l’origine de cette effervescence, le message (retiré depuis) laissé sur Twitter par le fondateur de Digg, un site social de recommandation d’actualités. Selon lui, « Google est sur le point de lancer un concurrent de Facebook« , affirmant que sa « source est très crédible« . Depuis, plus aucune nouvelle.

Cependant, dans une interview qui s’est déroulée hier, le responsable de Google au Royaume-Uni s’est laissé à une petite analyse du secteur : « Facebook est un phénomène absolu, mais il y a d’autres réseaux sociaux qui ont également du succès. Nous avons Orkut, qui est incroyablement populaire en Inde et au Brésil. Et Bebo est apprécié dans de nombreux autres pays » a-t-il observé.

« C’est un phénomène qui devrait perdurer. Je pense que nous allons voir Internet devenir quelque-chose d’encore plus social, tout comme les personnes devenant de plus en plus sociales grâce au contexte des réseaux sociaux » a-t-il poursuivi. Une façon de préparer le terrain pour Google Me ?

Pour Matt Brittin, il n’en est rien. D’ailleurs, il s’est refusé « de commenter ce genre de rumeurs et de spéculations« . Google ne voudrait donc pas rivaliser avec Facebook ? Une idée à laquelle n’a pas cru Adam D’Angelo, l’ancien responsable technique de Facebook, qui avait estimé qu’un projet tel que Google Me était capital pour l’entreprise.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés