Les relations sont en berne entre Apple et Google. Au point que le premier est en pourparlers avec Microsoft pour intégrer éventuellement Bing comme moteur de recherche par défaut pour l'iPhone et Safari.

Apple va-t-il s’allier à Microsoft pour contrer Google ? Selon Business Week, les deux frères ennemis de l’informatique seraient en pleine discussion pour négocier l’installation de Bing – le nouveau moteur de recherche de Microsoft – par défaut dans les produits de la firme de Cupertino. Selon les sources du magazine américain, l’iPhone et Safari seraient concernés par un éventuel futur accord entre les deux géants.

Jusqu’à présent, Apple et Google avaient pourtant des relations amicales. Eric Schmidt – le PDG de Google – était même membre du conseil d’administration d’Apple. Mais pour la société californienne, ce temps est révolu depuis que la firme de Mountain View a adopté un profil plutôt menaçant, au regard des nombreux chantiers lancés depuis quelques mois. Jugez plutôt : le développement d’un navigateur Internet (Chrome), d’un système d’exploitation (Chrome OS), d’un O.S. pour smartphones (Android) et d’un téléphone mobile (Nexus One).

Apple aurait pu passer outre, mais à chaque fois Google a pris soin de distribuer très largement – et gratuitement – ses nouveaux outils aux concurrents d’Apple. Ainsi, pour l’exemple d’Android, Google a rassemblé pas moins d’une trentaine de sociétés au sein de l’Open Handset Alliance, dont HTC, LG, Motorola, Samsung, ou encore Sony Ericsson. Autant d’adversaires cherchant à mettre fin à la suprématie d’Apple et de son iPhone.

L’affront fut alors total lorsque Google lança quasiment coup sur coup une version Mac de Chrome, bastion de Safari, au début du mois de décembre 2009, et un smartphone conçu par la société taïwanaise HTC. Même au niveau des rumeurs, Google mène la vie dure à ses concurrents. Alors que la prochaine keynote d’Apple est prévue pour le 27 janvier prochain – évènement qui devrait être l’occasion pour Apple d’annoncer l’existence d’une tablette tactile -, des bruits de couloir laissent entendre que Google et HTC auraient conclu un partenariat pour mettre au point une tablette du même genre.

 » Apple et Google savent désormais qu’ils sont chacun l’ennemi numéro un de l’autre. Maintenant, Microsoft est un pion dans cette bataille  » explique l’une des sources de Business Week. Il n’est donc pas surprenant qu’Apple cherche à rallier un poids lourd de l’informatique pour concurrencer plus vigoureusement Google, en s’attaquant à son coeur de métier, la recherche sur Internet. Même lorsque ce poids lourd s’appelle Microsoft.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés