Voilà la bonne nouvelle du jour pour Christine Albanel, qui n’a plus besoin de la loi Création et Internet et de sa fonction « pédagogique » pour freiner la percée du téléchargement illégal en France. Il recule déjà.

Selon le baromètre annuel sur les nouvelles technologies BVA-The Phone House-BFM-La Tribune, rendu public mercredi, le « piratage » ne concernerait plus que 18 % des internautes français, contre 23 % l’an dernier. Soit une chute spectaculaire de 5 points. Mieux, le nombre d’internautes (sur un échantillon national représentatif de 978 personnes âgées de 15 ans et plus interrogées de face à face du 16 au 22 septembre 2008) qui déclarent télécharger des œuvres légalement sur Internet est aujourd’hui équivalent à ceux qui reconnaissent en télécharger illégalement.

Par ailleurs, 60 % des Français sont désormais connectés à Internet chez eux, soit 3 millions de plus qu’en octobre 2007, 82 % possèdent un mobile. Parmi ces derniers, preuve que les consommateurs ne sont pas aveugles, 70 % estiment que leurs opérateurs « survendent ou enjolivent » les forfaits 3G présentés comme « illimités ». Mais ils sont 83 % à se dire satisfaits de leur opérateur mobile.

Enfin, le nombre de Français qui se disent « technophiles » a augmenté de 6 points en un an, à 44 %.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés