Free a connu un troisième trimestre satisfaisant sur les recrutements. Sans surprise, c'est dans le secteur du mobile que les nouveaux abonnés ont été les plus nombreux à le rejoindre.

Qu’il semble loin le temps où Free faisait figure de petit poucet dans les télécoms. La filiale du groupe Iliad est aujourd’hui l’un des poids lourds du secteur, à tel point qu’il prétend être le premier concurrent d’Orange sur l’Internet fixe. Rien que ça ! Cette affirmation, lancée alors qu’il présentait ses résultats du premier semestre 2016, est corroborée par ses bonnes performances pour le troisième trimestre.

Présentées ce mercredi 16 novembre, elles confirment l’attractivité de l’opérateur aussi bien dans le mobile que dans l’Internet fixe. Ainsi, entre juillet et septembre, Free a attiré à lui 371 000 nouveaux clients (ou des anciens abonnés qui, après être passés un temps chez la concurrence, sont revenus). Il s’agit des recrutements nets, ce qui signifie que les départs d’une partie de sa clientèle ont déjà été pris en compte.

free-q3-2016

En regardant d’un peu plus près la répartition fixe / mobile, il apparaît que c’est avant tout le mobile qui attire : sur ces 371 000 nouveaux abonnés, total, la grande majorité (305 000) est passée chez Free pour changer de forfait téléphonique. Le reste (66 000) concerne l’Internet fixe.

Indéniablement, le marché du mobile est nettement plus fluide, en partie parce qu’il est extrêmement simple de passer d’un opérateur à l’autre. Il n’y a en effet que la carte SIM à changer et cela peut aller très vite, en passant un coup de fil et en se rendant dans une agence. Dans le fixe, la procédure est un peu plus lourde, entre la ligne à activer, la box à recevoir et sa configuration.

free-1200.jpg

En termes financiers, Free voit son chiffre d’affaires progresser à 1,18 milliard d’euros au premier semestre 2016, en hausse de 12 % par rapport à la même période l’an dernier. C’est le fixe qui apporte la contribution la plus significative au chiffre d’affaires, à 665 millions d’euros. Le mobile, lui, a enregistré un chiffre d’affaires de 521 millions d’euros au troisième trimestre 2016.

Côté infrastructures, Free indique avoir ouvert plus de 700 sites 3G au cours du 3ème trimestre et 300 sites 4G. Il ajoute que sur la fibre optique jusqu’à l’abonné (FTTH), il y a eu près de 900 000 prises raccordables supplémentaires. Selon l’opérateur, celles-ci sont maintenant plus de 4 millions en France.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés