Digit, une startup fondée à San Francisco, serait capable de nous faire économiser de bonnes sommes d'argent en instaurant une micro-épargne automatisée.

Économiser de l’argent est devenu un vrai défi aujourd’hui, surtout pour les jeunes. Avec la hausse progressive des prix des loyers et du coût de la vie en général, tout le monde est mis à l’épreuve quotidiennement. Même commander une simple bière dans un pub de Paris est devenu une dépense considérable : environ 7 ou 8 euros par pinte. Toutefois, la technologie et la créativité humaine interviennent avec de nouveaux moyens qui peuvent nous aider à épargner nos ressources financières dans des situations de plus en plus difficiles à gérer.

withdrawal2
Conversation avec Digit

En effet, Digit, une startup de San Francisco, aurait réalisé une I.A. capable de nous aider à économiser graduellement des petites sommes d’argent. Le système est (peut-être trop) simple. On s’inscrit tout simplement sur le site de Digit, en donnant nos numéros de téléphone, nos adresses e-mail et, enfin, les identifiants de nos comptes bancaires. Le logiciel démarrera tout de suite, en retirant automatiquement entre 0 et 150 dollars par jour. La somme d’argent prise sera, ensuite, déposée sur votre compte Digit.

Normalement, le bot devrait retirer une somme qui ne risque pas de vous laisser complètement à sec d’argent. Évidemment, si vous désirez transférer des sommes de votre compte Digit à votre compte bancaire, la startup vous fera un virement sous un jour. Une limite hebdomadaire de prélèvement est fixée à 2 000 dollars

Pour Fusion, la journaliste Kate Stohr a testé cette nouvelle application. Elle affirme avoir pu économiser environ 300 dollars au bout de quelques semaines. D’après l’entreprise de la Silicon Valley, son I.A. aurait aidé ses clients à épargner 250 millions de dollars, après seulement une année écoulée depuus son lancement officiel.

Cependant, beaucoup de problèmes restent à résoudre, notamment du côté de la sécurité du système. Digit ne demande pas de pièce d’identité à ses clients et il s’appuie sur d’autres entreprises comme Yodlee et Plaid pour se connecter aux comptes bancaires. Même si ces dernières rassurent leurs clients en expliquant que leurs données sont stockées dans des serveurs bien protégés, il reste toujours des doutes sur le fonctionnement de ce système apparemment simple, mais extrêmement compliqué en réalité.

En effet, lorsque nous créons un profil sur Digit, nous autorisons automatiquement l’entreprise et des opérateurs tiers à effectuer des transferts d’argent à notre place.

fusion3

Cette obligation qu’on comprend bien nécessaire au fonctionnement du service pourra en rebuter certains. Pour le PDG de Digit, Ethan Bloch, le système bancaire doit encore se développer et évoluer afin qu’il puisse s’appuyer sur des services basés sur l’authentification à jetons, du même genre que ceux proposés par réseaux sociaux, sans avoir besoin de nos identifiants et d’autres informations sensibles. C’est d’ailleurs une demande faite depuis de nombreuses années par les applications tierces de gestion de compte.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés