Apple a décidé dans certaines de ses boutiques de supprimer les cordons antivol qui empêchaient ses clients de prendre les iPhone, iPad ou Macbook dans leurs mains et de se balader avec dans le magasin. La sécurité visible est diminuée, pour favoriser davantage les ventes.

Apple aime cultiver sa différence, dans les moindres détails. Et rien n’est jamais laissé au hasard, surtout pas dans les boutiques Apple Store où, par exemple, les Macbooks sont systématiquement ouverts avec un angle de 70 degrés entre le clavier et l’écran. Il ne s’agit pas uniquement d’un choix esthétique, mais aussi du fruit de réflexions poussées et de tests réalisés auprès des consommateurs, pour savoir quel est l’angle qui leur donne le plus envie de toucher l’ordinateur portable pour ajuster l’écran vers le haut ou vers le bas. Car un consommateur qui touche et manipule le produit est un consommateur qui commence déjà à se l’approprier, et qui sera donc plus susceptible de vouloir l’acheter.

Dans les Apple Store, tout est ainsi conçu pour que l’attention des clients soit portée exclusivement sur les produits exposés. Il n’y a quasiment aucune affiche à lire, pas de présentoirs  disposés en rayons,… les produits sont présentés dans un environnement lumineux, spacieux, sur des tables autour desquelles les clients circulent librement, et où le nombre de produits exposés est réduit à son minimum (car plus un client a de choix, plus il hésite et finit par ne rien acheter).

applestore

Évidemment dans les Apple Store, les produits présentés sont aussi les vrais. Pas question, comme le font de nombreuses boutiques d’opérateurs télécoms, de présenter des modèles factices sur lesquelles une étiquette transparente en couleurs vient remplacer l’écran tactile. Mais jusqu’à présent, Apple continuait tout de même à prendre quelques précautions, en attachant ses iPhone, iPad ou Macbook aux tables sur lesquelles ils sont présentées.

Apple sait qu’il a certainement plus à gagner qu’à perdre en créant un climat de confiance

Ce ne sera désormais plus le cas dans certaines boutiques, comme dans le nouvel Apple Store de Regent Street à Londres (historiquement le premier en Europe). Cnet remarque en effet que la boutique, rouverte samedi dernier après rénovation, utilise désormais de simples prises Lightning ordinaires pour relier ses iPhone ou iPad aux présentoirs. Les clients qui le souhaitent peuvent les débrancher pour mieux sentir le poids de l’appareil, le manipuler en marchant, le mettre dans leur poche, etc. Les clients sont libres de prendre les produits exposés, et aucune caméra de surveillance n’est visible.

La seule sécurité qui reste visible (et audible) est le portique de sécurité à la sortie du magasin, qui sonne et permet aux vigiles d’intervenir si quelqu’un oubliait par inadvertance un iPhone glissé dans un la poche d’un manteau ou d’un sac à main. Apple estime probablement que c’est suffisant pour limiter les vols, et sait qu’au pire, il est toujours possible de désactiver à distance les appareils volés.

Au final, Apple sait qu’il a certainement plus à gagner qu’à perdre en créant un climat de confiance favorable à l’appropriation de ses produits, dans lequel le client ne se sent pas considéré comme un voleur en puissance.

Ce mode de fonctionnement, encore limité à quelques boutiques Apple Store, pourrait rapidement s’étendre aux autres si les faits donnent raison à cette intuition.

Crédit photo de la une : Dezeen

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés