Le contrôle technique pour les deux-roues a d’abord été annoncé, avant d’être repoussé à une date ultérieure par le gouvernement. Il revient à la charge, pour une application dès le 1er octobre 2022.

L’annonce de l’application d’un contrôle technique pour les deux-roues motorisés de plus de 125 cm3 avait provoqué une levée de boucliers de la part des associations de motards. La décision arrivant juste après la pandémie, le président Emmanuel Macron avait alors décidé de suspendre son application. Sans forcément y renoncer, cette mesure a été repoussée à une date ultérieure, temporairement fixée au 1er janvier 2023.

Certaines associations contre les deux-roues motorisés ont alors décidé de saisir le Conseil d’Etat. Le juge des référés vient de rendre sa décision le 17 mai 2022 en donnant à raison aux plaignants. Il ne s’agit pas d’une décision politique, mais d’une simple application du droit, le décret initial n’a pas été modifié suite aux annonces de report du gouvernement. Le contrôle technique des deux-roues sera bien obligatoire à partir du 1er octobre 2022.

Qui est concerné ?

Cette nouvelle mouture du contrôle technique vise les deux-roues motorisés de 125 cc et plus. Cette mesure s’adresse aussi aux véhicules motorisés à 3 roues et aux quadricycles légers à moteur, comme les voitures sans permis ou un Renault Twizy, qui échappaient jusqu’à maintenant aux contrôles techniques.

Dans un premier temps, seuls les véhicules immatriculés avant le 1er janvier 2016 sont concernés par l’application du contrôle technique dès le 1er octobre 2022. Puis la mesure s’étendra progressivement aux autres véhicules.

motorcycles-2745525_1920
Deux-roues en ville // Source : Pixabay

La périodicité de ce contrôle technique prévu pour les deux-roues est identique au contrôle technique appliqué aux voitures. Le premier contrôle aura lieu 4 ans après la mise en circulation du véhicule, puis tous les 2 ans ensuite.

Le bon moment pour changer pour un véhicule électrique ?

Entre le contrôle technique obligatoire et le stationnement payant à venir à Paris, les anciens deux-roues thermiques utilisés au quotidien en ville vont voir leurs coûts d’usage augmenter. Le contrôle technique pourrait même rendre certains deux-roues inaptes à rouler.

C’est surement le bon moment pour réfléchir à une alternative électrique. Les deux-roues électriques disposeront d’une dispense pour le stationnement payant dans Paris. Pour un usage urbain, ils peuvent offrir de nombreux avantages. La rédaction de Numerama teste régulièrement de nouveaux deux-roues électriques, retrouvez tous nos essais et nos conseils d’achats dans notre rubrique dédiée.