La marque Polestar, branche de Volvo, a dévoilé un prototype de Roadster cabriolet tout simplement sublime.

« Le sommet de la pyramide » : voilà comment Polestar décrit son nouveau concept 100 % électrique, baptisé O2. Longuement présenté dans une vidéo publiée le 2 mars, il prend la forme d’un roadster magnifique, doublé d’un cabriolet à quatre places équipé d’un toit rigide. Il s’agit du deuxième prototype pour la marque suédoise, après la berline Precept qui avait déjà fait forte impression.

Le nom O2 — qui fait référence à la molécule de dioxygène — n’a pas été choisi au hasard : Polestar souhaite s’affirmer comme une marque premium avec une empreinte carbone la plus faible possible. Cette volonté de s’inscrire dans un développement plus durable passe par l’utilisation de moins de matériaux, que ce soit pour la structure de la voiture ou la phase d’assemblage (pas de soudure, mais des pièces collées). Et, bien sûr, l’intérieur est composé uniquement de polyester recyclé.

Un drone autonome pour immortaliser ce bijou automobile

« La Polestar O2 est notre vision d’une nouvelle ère pour les voitures de sport. En associant la joie d’une conduite avec toit ouvert à la pureté de la mobilité électrique, nous ouvrons la voie à de nouvelles émotions. Mais, comme avec nos autres voitures, il n’est pas uniquement question d’accélérations en ligne droite. C’est quand vous tournez le volant que le fun démarre », indique Maximilian Missoni, à la tête du design. L’idée est de créer instantanément du désir. Que Polestar se rassure, sa mission est remplie : on a envie de monter dans cette O2.

Polestar O2
L’avant de la Polestar O2. // Source : Polestar

Si Polestar met en avant la sobriété qui émane de l’O2, voiture qui assume des lignes élégantes et sculptées, le constructeur a quand même pensé à se distinguer avec une fonctionnalité saugrenue : le prototype intègre un drone autonome à l’arrière. À quoi peut-il bien servir ? À immortaliser vos plus belles balades quand les conditions s’y prêtent et, surtout, quand les paysages sont très jolis.

Polestar O2
Les phares très futuristes de la Polestar O.2 // Source : Polestar

Concrètement, le drone peut être déployé pour suivre la voiture de manière autonome, tant que la vitesse reste sous les 90 km/h, et filmer avant de retourner dans son compartiment magnétique. Les passagers peuvent ensuite éditer et publier les vidéos enregistrées directement depuis l’écran central de 15 pouces, une fois la voiture à l’arrêt. Ce drone survivra-t-il à la phase de concept ? Rien n’est moins sûr. Mais il vient répondre à certains besoins dans une période où publier sa vie sur Instagram est devenu un enjeu.

Polestar O2
Le fameux drone pour la Polestar O2. // Source : Polestar

En revanche, Polestar n’a strictement rien dit sur les performances routières du bolide, dont on ne connaît ni la puissance d’accélération ni l’autonomie. Pour le moment, ces données ne sont pas importantes : seul le plaisir des yeux compte avec cette O2 qui, peut-être, ne restera qu’une étude de style.