Porsche chercherait un moyen d'améliorer le son produit par les voitures électriques. Le but ? Faire renaître l'émotion liée aux modèles thermiques surpuissants.

Porsche joue beaucoup la carte de l’émotion sur ses véhicules. Cela se voit au choix des matériaux, à la qualité des finitions, à certains détails qui font la différence et… au son. Problème ? Les moteurs électriques sont silencieux. Et ce qui constitue un avantage pour la pollution sonore en ville peut devenir un enjeu pour les constructeurs qui ont toujours été associés au bruit de leurs gros moteurs thermiques — une question d’image de marque. C’est également le cas pour Harley-Davidson, dont les motos sont particulièrement bruyantes.

Voilà pourquoi Porsche cherche des solutions pour améliorer le son produit par ses futures voitures électriques, sachant que la firme allemande commercialise déjà la séduisante Taycan. Comme repéré par CardBuzz dans un article publié le 19 novembre, Porsche a déposé un brevet portant sur le développement d’une sorte de pot d’échappement fictif, lequel pourrait simuler le bruit d’un moteur thermique. Une manière de recréer les émotions d’antan. Précisons que cela n’a rien à voir avec le son que doivent produire les voitures 100 % électrique quand elles roulent à des vitesses peu élevées (il s’agit, ici, d’un dispositif de sécurité pour les piétons).

Pot d’échappement 2.0 par Porsche // Source : CardBuzz

Le retour des échappements sur les futurs Porsche électriques ?

Comme l’indique le document, Porsche n’est pas satisfait par les bruits émis qui émanent des voitures 100 % électriques — malgré l’existence de l’option baptisée Electric Sport Sound dans son catalogue (facturée 504 €). Selon l’entreprise, les véhicules produisent un son «  sans émotion  » et «  dominé par le bruit de roulement des pneus » en raison de systèmes «  limités en volume et en qualité sonore ». D’où l’idée de cet échappement. 

Esthétiquement, le dispositif fait penser à un pot d’échappement classique. Il serait composé d’un haut-parleur, avec une amplification dans une caisse de résonance en acier inoxydable — comme les meilleures sorties d’échappement du marché. Cette idée ne serait pas inédite dans le secteur automobile : par le passé, Audi a déjà triché pour que ses véhicules diesel imitent le bruit d’une sportive (plus séduisant aux oreilles de certaines personnes) — comme le rappelle ce tweet publié le 10 octobre 2021 par le député Matthieu Orphelin. Il s’agit d’un équipement légal, mais controversé.

Attention, cette idée pourrait se heurter à la législation en cours, relative aux niveaux sonores que peuvent atteindre les voitures en fonction de leur catégorie. Un arrêté daté du 12 mai 2021 prévoit un plan en trois phases pour réduire le nombre de décibels sur les routes, ce qui pourrait freiner les ardeurs de Porsche et des autres constructeurs rêvant de faire vrombir leurs voitures 100 % électriques. L’envie d’émotion ne devrait pas faire oublier le problème de nuisance sonore.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo