Ces derniers jours, plusieurs nouveaux propriétaires d'un véhicule Tesla ont eu la mauvaise surprise de constater que certains ports USB étaient manquants. Dans certains cas, le constructeur n'a même pas prévenu du souci.

Vous avez commandé votre superbe Tesla en ayant déboursé plus de 40 000 €. Vous êtes impatient à l’idée de la recevoir et le jour J… c’est un peu la douche froide. Il manque des ports USB à votre Model 3 tant adorée (également incapable de recharger votre téléphone par induction). Et, hélas, Tesla n’avait pas veillé à vous communiquer ces défauts en amont.

Cette histoire serait arrivée à de nouveaux propriétaires d’une Model 3 ou d’un Model Y, à en croire plusieurs témoignages partagés sur Reddit depuis le 13 novembre. « J’ai reçu ma Model 3 hier. J’ai constaté que la charge sans fil ne fonctionnait pas, puis j’ai découvert qu’il n’y avait pas de ports USB-C à l’avant, sur la console centrale (ceux à l’arrière sont là et fonctionnent) », explique CalligrapherNo4617, photo montrant deux trous à l’appui. Il est appuyé par rd2jon, qui indique «  Mon nouveau Model Y reçu cette semaine a aussi été livré sans port USB-C et sans station de charge sans fil fonctionnelle. Tesla ne m’avait rien dit.  » 

Une Tesla Model 3 sans port USB-C mais juste avec… des trous // Source : Imgur

Encore un problème de communication chez Tesla

Cette mauvaise surprise finira par être de l’histoire ancienne. Car Tesla aurait déjà signifié aux personnes concernées que les ports USB-C seront installés plus tard (en décembre, selon les prévisions). Bien évidemment, le constructeur blâme la pénurie mondiale de composants, qui touchent absolument tous les secteurs. Tesla n’est pas le seul acteur du marché automobile à en souffrir : il y a quelques jours, BMW concédait qu’il devrait livrer des voitures sans écran tactile.

Au fond, le problème n’est pas nécessairement ces ports USB manquants, puisqu’il suffira à Tesla de rectifier le tir quand il sera en mesure de le faire (en prime, la voiture peut parfaitement rouler sans eux). Le problème tient dans la communication ou, plutôt, dans l’absence de communication. À la livraison, l’entreprise américaine devrait signaler ce genre de petits problèmes, surtout quand ils sont facilement réparables.

D’autant que Tesla prend le risque d’être taxé de publicité mensongère. Le configurateur en ligne mentionne bien l’existence de la charge sans fil et de quatre ports USB-C. Il y a donc de quoi être mécontent quand sa Model 3 en est privée, même pour une raison légitime. Tesla pourrait laisser le choix entre être livré plus rapidement (mais avec des fonctionnalités manquantes) ou être livré plus tard de la voiture qu’on a vraiment commandée (c’est-à-dire avec toutes les fonctionnalités). C’est une preuve qu’il a encore des choses à apprendre sur la relation avec les clients.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo