Les constructeurs auto ont mis le temps, mais c'est désormais devenu commun : la grande majorité des voitures contemporaines sont enfin capables de prendre en charge les smartphones des conducteurs. Avec Android Auto ou Apple CarPlay, les écrans embarqués deviennent de véritables miroirs des smartphones. Et même plus dans le cas de la Nouvelle Citroën ë-C4, qui dispose de nombreux fonctionnalités connectées supplémentaires.

Il y a encore quelques années seulement, les constructeurs automobiles proposaient  chacun leur propre système multimédia. Leur interface était différente, mais ils avaient de nombreux points communs. Ils étaient lents, peu pratique et surtout ils étaient très limités en termes de fonctionnalités, surtout comparés à ce que proposaient les smartphones. Archaïques en somme, ils montraient rapidement leurs limites quand on voulait aller au-delà d’une simple connexion Bluetooth.

Parce qu’elles ont le devoir d’être représentatives de la voiture du futur, les voitures électriques sont définitivement en train d’enterrer cette époque. À l’instar de la nouvelle Citroën ë-C4, elles embarquent désormais des systèmes connectés plus modernes associés à de grands écrans tactiles, qui autorisent enfin une intégration plus poussée de nos smartphones.

L’habitacle de la Citroën ë-C4 comprend tout ce qu’il faut pour y brancher un smartphone.

La nouvelle Citroën ë-C4 fait partie de cette famille des voitures électriques connectées. Outre sa motorisation 100 % électrique de 136 chevaux (soit 100 kW) et 260 Nm de couple, elle dispose d’un écosystème de services connectés qu’elle rend accessibles au plus grand nombre. Faisons un tour d’horizon de ces fonctionnalités de connectivités.

Que permettent (et ne permettent pas) Apple CarPlay et Android Auto ?

Développés par les deux géants américains Apple et Google, Apple CarPlay et Android Auto ont au moins un point commun : ils permettent de connecter son smartphone à sa voiture, et de déporter l’écran de son smartphone sur celui du véhicule. L’objectif et l’avantage sont évidents : ne plus avoir à prendre en main son smartphone quand on est volant pour consulter ses notifications ou tout simplement changer de chanson.

Le fonctionnement de ces deux solutions est similaire : avant de prendre la route, on connecte son smartphone via une prise USB. Instantanément, l’écran tactile de la voiture se transforme et affiche un environnement familier. L’écran de la voiture fait désormais office d’interface de contrôle du smartphone !

L’écran de bord de la Citroën ë-C4 lorsque l’on y branche un iPhone et que Apple CarPlay s’enclenche.

En un clic, une sélection d’applications issues du smartphone s’affiche à l’écran : le téléphone ou les messages, bien sûr, mais aussi la navigation GPS, ou votre application de musique préférée. En fait seules les applications spécifiquement compatibles avec Apple CarPlay ou Android Auto sont accessibles sur l’écran de la voiture.

Les deux protocoles ont en effet été pensés pour maximiser la sécurité du conducteur et des passagers. Si l’on retrouve bien les différentes applications que l’on a l’habitude d’utiliser sur son smartphone, celles-ci ont été conçues et optimisées pour un usage à bord d’une voiture. Toutes les applications ou fonctionnalités dont l’usage est déconseillé ou interdit au volant sont désactivées : la saisie d’un message au clavier ou les applications de vidéos sont (logiquement) désactivées.

Mais pour le reste, les applications compatibles sont nombreuses et surtout pensées pour être utilisées dans une voiture. À condition de ne pas vouloir regarder une vidéo sur YouTube ou Netflix, les possibilités sont nombreuses : passer des appels, consulter ses SMS en passant par une synthèse vocale, écouter ses playlists sur Spotify ou Apple Music, mais aussi utiliser son application de GPS favorite. Le contrôle peut aussi bien se faire sur l’écran qu’à l’oral, en interpellant Siri ou l’Assistant Google.

Le système Citroën Connect Nav de la nouvelle Citroën ë-C4

Android Auto et Apple CarPlay ne sont qu’une facette de ce que propose aujourd’hui une voiture électrique comme la Citroën ë-C4 en termes de connectivité. En fait, les deux systèmes sont intégrés dans la ë-C4 au sein de l’interface constructeur Citroën Connect Nav via la fonctionnalité « Mirror Screen ».

Citroën Connect Nav ne se contente pas uniquement de prendre en charge le smartphone de l’utilisateur, il propose des fonctionnalités supplémentaires bien pratiques. Si votre smartphone n’est pas compatible avec Android Auto ou Apple CarPlay, il est ainsi possible d’y retrouver un lecteur multimédia, un kit mains libres Bluetooth pour connecter un téléphone, un système de navigation GPS intégré (et complet, on y revient), ou encore d’accéder aux différents réglages du véhicule.

La navigation GPS connectée repose ainsi sur les services de TomTom : elle comprend une cartographie complète de l’Europe en 3D, enrichie par des informations trafic en temps réel. Elle permet également de consulter la disponibilité des parkings et de leurs tarifs sur son itinéraire, ou de chercher des points d’intérêts comme des stations-service, sans oublier la fonction d’alerte visuelle et sonore des zones de danger sur votre parcours.

Un service complet qui est intégré au « Pack Navigation Connectée » de Citroën. Lors de l’achat d’une nouvelle ë-C4, vous bénéficiez ainsi de 3 ans d’abonnement inclus aux services TomTom. Au-delà, un abonnement annuel (de 1 ou 3 ans) est requis.

Un écran de 10 pouces, véritable second tableau de bord de la voiture

Concernant les options de réglages du véhicule, Citroën Connect Nav, via l’écran tactile de la voiture permet de gérer le niveau de charge de la batterie de la Citroën ë-C4, en consultant des informations sur la jauge d’énergie, sa conduite et sa consommation, et en programmant par exemple une recharge différée, afin de profiter du tarif plus avantageux des heures creuses. Lorsque la voiture est en charge, un tableau de bord permet alors de connaître les informations liées à la charge : temps de charge restant, autonomie récupérée, taux de charge…

La nouvelle Citroën ë-C4.

Un autre bon point en faveur de la Citroën ë-C4, celle-ci dispose également gratuitement du système Citroën Connect Assist, qui offre un service d’appels d’urgence et d’assistance géolocalisés. En cas d’accident ou d’une situation d’urgence, il permet une assistance et l’envoi des secours par un simple appui sur le bouton « SOS ». Il peut d’ailleurs même fonctionner sans intervention de votre part, par exemple dans le cas d’un accident entraînant le déclenchement des airbags : un téléopérateur s’assure alors que vous n’êtes pas en danger.

Les applications mobiles My Citroën et Free2Move

Citroën ne s’est pas uniquement contenté de connecter la ë-C4 pour des urgences. On peut ainsi partiellement en prendre le contrôle à distance, via son smartphone, grâce à l’application My Citroën. Celle-ci permet ainsi de consulter les différentes informations de bord, surveiller l’état de charge ou le temps de charge restant, l’autonomie, programmer une charge différée, ou encore programmer la climatisation afin par exemple de bénéficier d’un préchauffage de l’habitacle, pour plus de confort en hiver.

Enfin, pour trouver une borne de recharge électrique, la Citroën ë-C4 donne un accès à l’offre « Charge My Car » durant un an, via l’application Free2Move. Ce qui permet de bénéficier d’un réseau de plus de 220 000 bornes en Europe, de les localiser et de planifier son itinéraire afin d’optimiser l’autonomie et la recharge de la voiture durant votre trajet.

La nouvelle Citroën ë-C4 est d’ores et déjà commercialisée en France, à des tarifs débutant à partir de 35 600 € (28 600 euros après déduction du bonus écologique de 7 000 euros.). Avec sa motorisation 100 % électrique, elle permet de bénéficier du bonus écologique de 7000 €, rendant son prix plus attractif. Rendez-vous chez un concessionnaire Citroën pour l’essayer, et sur citroen.fr pour la configurer en détail.

Partager sur les réseaux sociaux