La nouvelle Model S est déjà dans la nature. Des photos prises par un fan de la marque permettent d'apprécier l'intérieur repensé, mais avec un volant classique.

Tesla a débuté l’année 2021 en lançant une nouvelle Model S, dont les principaux changements sont à trouver au sein de l’habitacle. En plus de reprendre la disposition de l’écran au format paysage, la berline 100 % électrique est désormais équipée d’un volant Yoke qui pose question d’un point de vue législation. Visiblement, Tesla va penser à proposer un volant plus normal, une option aperçue dans des photos partagées sur Reddit le 17 février.

La nouvelle Model S a effectivement été aperçue à Toledo, près d’un centre de services. Membre du groupe Tesla Owners Club Michigan, Tom, à l’origine des clichés, a précisé : « Un véhicule test de la nouvelle Model S aperçu au centre de services de Toledo ! Désolé pour la qualité des photos ! Je ne pouvais pas faire mieux !  » Les employés Tesla lui auraient indiqué que le volant Yoke serait bel et bien proposé en option, ce que n’a pas encore confirmé le constructeur. 

Nouvelle Model S avec un volant normal // Source : Reddit

Tesla est obligé de prévoir un volant normal pour sa nouvelle Model S

Sur les photos, on peut remarquer l’absence de comodos, ces fameux leviers normalement indispensables pour activer certaines fonctions essentielles (clignotants, essuie-glace). Tout porte à croire que ce volant normal disposerait lui-aussi des commandes tactiles, à l’instar de la déclinaison Yoke très futuriste. On aperçoit d’ailleurs des traces de doigts autour des molettes présentes de chaque côté. Néanmoins, il faut garder à l’esprit que cette Model S située à Toledo est un prototype, susceptible d’être pourvu d’équipements non finalisés.

Des traces de doigts suggérant des commandes tactiles // Source : Reddit

Tesla a tout intérêt de prévoir un volant normal pour sa nouvelle Model S, certains marchés n’étant pas prêts à accueillir un équipement trop avant-gardiste. Comme le stipule Teslarati dans un article publié le 17 février, la NHTSA, organisme en charge de la sécurité routière, n’a pas encore approuvé le volant Yoke aux États-Unis. «  Pour le moment, nous ne pouvons pas encore déterminer si ce volant répond aux standards de sécurité. Nous allons nous entretenir avec le constructeur pour davantage d’informations », a-t-il précisé. Le volant Yoke a en revanche été jugé légal au Royaume-Uni, rapportait le Sunday Times le 3 février. 

En France, la question de l’homologation a été posée au ministère par un député. Pour le moment, elle est sans réponse.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo