GM est contraint de rappeler 68 000 modèles de Chevrolet Bolt électriques, après avoir reçu au moins 5 signalements de batteries qui prennent feu. Il pourrait s'agir d'un problème au niveau de la charge maximale de certaines batteries.

General Motors (GM) a lancé une grande campagne de rappel de 68 667 voitures électriques Chevrolet Bolt, a rapporté le site d’information Detroit News le 13 novembre 2020. Les modèles concernés ont été fabriqués entre 2017 et 2019 — ceux ce 2020 ne sont pas compris dans ce rappel — et sont en très grande majorité aux États-Unis (un peu plus de 50 000 véhicules).

Le constructeur a été contraint de prendre cette difficile décision après avoir été mis au courant d’au moins cinq incidents liés à des batteries qui prendraient feu.

GM travaille en collaboration avec la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), l’agence fédérale américaine chargée de la sécurité routière, qui enquêtait déjà sur trois de ces cinq départs de feu. Certains auraient même causé de la fumée qui aurait été malencontreusement inhalée par les propriétaires.

« Les packs de cellules des batteries des véhicules concernés peuvent potentiellement générer de la fumée et s’enflammer, ce qui peut se propager à tout le véhicule et créer un feu généralisé si la voiture est garée dans un garage, ou près d’une maison », a commenté la NHTSA dans un communiqué partagé par The Verge.

Un modèle de Chevrolet Bolt // Source : Chevrolet

Une mise à jour pour limiter la charge de la batterie

The Detroit News rapporte que le constructeur américain aurait déjà identifié certaines similarités entre les cinq cas remontés, dont le fait que les batteries étaient environ au même niveau de charge (soit complètement chargées, soit au moins à moitié), et que les cellules des batteries proviennent toutes du même endroit en Corée.

Les véhicules rappelés devront être mis à jour afin de limiter la charge des batteries à 90 % : « Nous pensons que cela réduira le risque des feux de batterie, pendant que nous travaillons sur l’identification exacte du problème afin de trouver une solution appropriée. Nous espérons que cette mise à jour logicielle sera disponible dès le 17 novembre 2020 », a commenté Jesse Ortega, ingénieur en chef de GM, en charge de la Chevrolet Bolt EV.

General Motors n’est pas le seul concerné par ces graves soucis. En l’espace d’un seul mois en 2019, trois véhicules de Tesla avaient connu des incidents liés à une batterie qui prendrait feu toute seule, sans qu’il n’y ait ni friction ni choc. L’entreprise d’Elon Musk avait émis une mise à jour préventive afin de ne prendre aucun risque en la matière. Audi avait également rappelé 540 véhicules en 2019 pour des raisons similaires.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo