Tesla a lancé une phase de bêta pour la conduite 100 % autonome. Des propriétaires ont partagé des vidéos et c'est assez impressionnant.

Pour certains propriétaires d’une Tesla, la conduite autonome commence dès maintenant. Comme annoncé par Elon Musk dans un tweet publié le 21 octobre, le constructeur a invité certains conducteurs privilégiés à essayer cette technologie du futur — sous la forme d’une bêta avec accès limité. Les utilisateurs concernés n’ont pas hésité à partager leurs impressions et des vidéos de cette grande évolution de l’Autopilote.

C’est par exemple le cas du conducteur vivant à Sacramento et répondant au pseudo @brandonee916 sur Twitter. Sur son profil, il a diffusé quelques courtes séquences où l’on peut voir une Tesla conduire seule. Enthousiaste, il ne tarit pas d’éloges sur cette opportunité offerte par le constructeur, mais rappelle quand même qu’il s’agit d’une bêta.

La conduite autonome est déjà là pour Tesla

Dans cette version bêta, la Capacité de conduite entièrement autonome, telle que l’appelle officiellement Tesla, permet de laisser la voiture opérer d’elle-même en ville. Il s’agit de l’étape d’après, les véhicules 100 % électrique de la marque étant déjà capables d’assurer un trajet de A à Z sur certaines portions d’autoroute (de l’entrée à la sortie).

Comme on peut le constater sur les vidéos, l’interface est modifiée quand la fonctionnalité est activée. Elle affiche en temps réel ce que la voiture voit, usant d’un code couleurs pour différencier les obstacles (autres véhicules, à l’arrêt ou non) et délimiter les voies. Sur ce point, @brandonee916 souligne : « Comme vous pouvez le voir, la Capacité de conduite entièrement autonome est définitivement en bêta… Il y a quelques problèmes dans le suivi de la voie à trouver.  » Néanmoins, certaines manœuvres restent impressionnantes. Dans le clip ci-dessous, on peut voir une Tesla gérer impeccablement une intersection impliquant feu rouge et virage à gauche. 

Bien évidemment, les quelques testeurs doivent faire montre de vigilance quand ils utilisent la Capacité de conduite entièrement autonome — une fonctionnalité qui n’est pas sans risque. Dans la note de mise à jour, Tesla ne manque pas de rappeler : «  La Capacité de conduite entièrement autonome est en phase de bêta avec accès limité et doit être utilisée avec prudence. Elle peut prendre la mauvaise décision au mauvais moment, vous devez donc toujours garder vos mains sur le volant et faire encore plus attention à l’environnement. Ne soyez pas trop confiant. » 

Problème ? On a vu des propriétaires faire n’importe quoi avec la fonctionnalité Smart Summon, qui permet d’attirer sa Tesla vers soi. Avec la conduite 100 % autonomie, la situation peut vite virer au drame en cas de comportement malavisé ou d’inattention. 

Autopilote Tesla // Source : Capture du 1er mars 2019

Cette bêta n’est pour le moment disponible qu’aux États-Unis, sachant que Tesla aura besoin de plus en plus de cobayes pour la faire évoluer positivement. En réponse à un internaute qui se demandait quand aurait lieu un déploiement mondial, Elon Musk a indiqué : « Dès que nous aurons complété les tests et obtenu les autorisations. Il y a tellement de panneaux de signalisations et de règles différentes dans le monde, sans oublier la conduite à gauche !  » En Europe, il faudra probablement se raviser à court terme : en fin d’année dernière, la régulation européenne a inhibé l’Autopilote sur des fonctionnalités moins avancées que ce que ces vidéos montrent.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo