Le mode Smart Summon permet à un conducteur de piloter sa Tesla à distance sur une courte distance. Mais cette fonctionnalité est à utiliser avec vigilance, ce que ne font visiblement pas tous les propriétaires.

Tesla a commencé à déployer la mise à jour 10 du firmware de ses voitures. Entre autres nouveautés liées au divertissement (Netflix, Cuphead, YouTube, Karaoké), elle intègre Smart Summon. Réservée aux propriétaires des options payantes de l’Autopilote et toujours en bêta, cette fonctionnalité permet de faire rouler la voiture seule, jusqu’à soi. Si elle peut s’avérer utile dans certaines conditions (un parking avec une place serrée), certains font déjà n’importe quoi avec…

Sur YouTube, Twitter et autres plateformes, on peut voir des vidéos de conducteurs qui utilisent très mal Smart Summon. Cette fonctionnalité, qui est une évolution de Summon (pilotage à distance), impose pourtant une surveillance accrue. Ce que ne manque pas de rappeler Tesla.

Il ne faut pas faire n’importe quoi avec Smart Summon

Smart Summon fait appel au dispositif de l’Autopilote pour permettre à la voiture de rouler vers soi grâce à la puce GPS du smartphone (la destination cible) ou vers un lieu proche choisi. En théorie, le véhicule doit savoir gérer la majorité des obstacles. Dans la description, Tesla explique : « Comme Summon, Smart Summon est pensé pour être utilisé dans des parkings et des voies privés. Vous êtes toujours responsables de votre voiture et devez constamment la surveiller ainsi que les alentours car elle ne peut pas détecter tous les obstacles. Soyez particulièrement vigilants avec les piétons rapides, les vélos et les autres voitures. » En cas de problème, on peut reprendre la main en stoppant net la voiture. 

Ces indications claires appuient le fait que Smart Summon ne doit pas être utilisé à tort et à travers. Un propriétaire se demande par exemple qui serait responsable d’un choc après avoir vu sa Model 3 autonome se faire tamponner dans un parking bondé. Si la faute est à rejeter sur celui qui n’a pas vu son véhicule, un parking bondé ne constitue pas le lieu idéal pour faire appel à Smart Summon (trop d’événements imprévisibles). Dans une autre vidéo, on voit un propriétaire tout content de faire traverser sa voiture… jusqu’à ce qu’une autre déboule sur la droite et pile au dernier moment.

Autopilote Tesla // Source : Capture du 1er mars 2019

Les gens sont-ils suffisamment éduqués à la conduite à distance pour Smart Summon ? La fonctionnalité est-elle fiable à 100 % dans des conditions idéales (cet internaute se pose la question après avoir vu sa Model 3 rentrer sur le côté d’un garage) ? Quoi qu’il en soit, il faut être très, très vigilant avec ce gadget qui peut vite tourner à la catastrophe (on parle d’une voiture qui roule toute seule). Pour le moment, Smart Summon n’est disponible qu’aux États-Unis.

Crédit photo de la une : Numerama

Partager sur les réseaux sociaux