La vidéo d'un accident impressionnant, survenu sur une autoroute taïwanaise et impliquant une Model 3, rappelle qu'il faut toujours rester vigilant derrière son volant. Même quand c'est la voiture qui prend l'essentiel de la conduite en charge.

Le propriétaire d’une Tesla a visiblement un peu trop fait confiance à l’Autopilote. Depuis quelques heures, une vidéo virale circule sur internet : elle montre une Model 3 s’encastrer violemment dans un camion renversé sur la route, en tirant tout droit sur une autoroute. L’accident est survenu à Taïwan et, fort heureusement, n’a fait aucun mort.

La séquence est impressionnante : on voit une Model 3 foncer à vive allure vers le camion immobile, qui bloquait le passage. Normalement, le conducteur avait largement le temps de se déporter ou de freiner pour éviter le crash. D’après les premiers résultats de l’enquête, précisés par le média CNA dans un article publié le 1er juin, l’Autopilote était bel et bien activé au moment des faits.

Non, l’Autopilote n’est pas de la conduite autonome

Sur la vidéo, on peut voir de la fumée blanche émaner des roues peu avant le choc. Cela prouve qu’il y a eu une tentative de freinage d’urgence, qu’elle ait été à l’initiative du conducteur ou de la voiture. Dans son témoignage accordé à la police, le propriétaire de la Model 3 a confié qu’il pensait que la voiture, réglée sur la vitesse de 110 km/h, détecterait l’obstacle et freinerait d’elle-même pour l’éviter. On peut dès lors comprendre qu’il a un peu trop misé sur la technologie, sachant qu’il n’était pas sous l’emprise de l’alcool.

Accident Tesla Model 3 et camion // Source : Capture YouTube

Deux choses à retenir de cet accident :

  • La conception de la Model 3 assure une vraie protection en cas d’impact. Au regard de la violence du choc, le fait que le conducteur s’en sorte indemne est miraculeux. Il s’agit d’une preuve que la sécurité est assurément un pilier de Tesla ;
  • L’Autopilote n’est pas infaillible et ne doit pas être considéré comme de la conduite autonome. Cette super aide au pilotage nécessite une vigilance constante, comme le stipule le configurateur des voitures Tesla sur l’onglet dédié à l’option.

Pour la défense du conducteur, clairement en faute dans cette situation, Elon Musk a tendance à un peu trop vanter les bénéfices de l’Autopilote. Encore récemment, il a annoncé que les Tesla pourront devenir des taxis autonomes à la fin de cette année. Cette communication enthousiaste, qui ne tient même pas compte du cadre législatif, sème le trouble dans les esprits. Par le passé, elle a forcé le constructeur à retirer une option beaucoup trop confuse.

Partager sur les réseaux sociaux