Le constructeur chinois Kandi va lancer deux voitures électriques ultra abordables aux États-Unis. Après bonus écologique, la moins chère reviendra à moins de 13 000 dollars.

On a souvent à l’esprit que mobilité électrique rime avec voitures plus chères. Ces derniers mois, l’intrigante Citroën Ami est venue contredire cet a priori. Prochainement, la K27 le fera de l’autre côté de l’Atlantique. Selon les informations d’Electrek publiées le 30 juillet, le constructeur chinois Kandi va lancer deux modèles électriques aux États-Unis. La moins chère reviendra à 13 000 dollars — après bonus écologique — ce qui en fera la voiture la plus abordable outre Atlantique.

Les K27 et K23 seront les premières voitures électriques chinoises à être commercialisées aux États-Unis. La firme avait reçu l’autorisation d’importer deux de ses produits en février 2019. Au regard des tarifs pratiqués, elle a dans l’idée d’opter pour une stratégie très agressive en baissant le prix plancher de la mobilité électrique. Une conférence sera diffusée en ligne le 18 août pour lancer les précommandes. Dans un premier temps, les K27 et K23, au design très cubique, seront proposées aux habitants de la région du Texas, où la branche américaine de Kandi a pris ses quartiers.

Kandi K23 // Source : Kandi

Autonomie limitée pour ces deux voitures électriques abordables

Les conducteurs américains qui craqueront pour la K27 ou la K23 ne devront pas être très exigeants avec leur acquisition. Si on prend le cas de la K27, on parle d’une citadine compacte limitée à 160 kilomètres d’autonomie (norme non précisée) et à une vitesse de pointe de 100 km/h (puissance de 20 kW). Elle peut accueillir quatre personnes et dispose quand même d’un écran tactile de 9 pouces pour l’infodivertissement.

Plus grande, la K23 sera en mesure d’aller un peu plus loin avec son autonomie donnée à 300 kilomètres. Elle pourra aussi rouler un peu plus vite, avec une vitesse de pointe grimpant à 110 km/h. L’écran présent dans l’habitacle sera également plus grand : 10 pouces. La K23 sera lancée à 29 990 dollars, hors bonus écologique qui varie selon les États. Elle paraît moins intéressante que la Nissan Leaf, vendue à partir de 31 600 dollars aux États-Unis.

Habitacle de la Kandi K27 // Source : Kandi

«  La mission de Kandi est de rendre les voitures électriques accessibles à tout le monde. Avec ces deux premiers modèles, nous lançons une évolution automobile qui permettra à chacun, qu’importe son statut social, d’acquérir un modèle électrique fiable et technologique », explique Johnny Tai, CEO de Kandi America. Pour le moment, l’entreprise asiatique peut profiter du bonus écologique très important pour appuyer sa stratégie. 

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo