Elon Musk a partagé une photo montrant une station qui reliera les tunnels anti-bouchons de la Boring Company.

Elon Musk peine à convaincre avec les tunnels anti-bouchons actuellement en construction sous l’égide de la Boring Company. Pour rassurer les observateurs, le milliardaire a publié le rendu 3D d’une station souterraine dans un tweet diffusé le 22 juillet. Et on peine encore à comprendre où l’entreprise veut en venir avec ce projet censé rallier des points clés plus rapidement. « Bientôt disponible », précise l’intéressé. L’inauguration est normalement prévue au plus tard pour janvier 2021, à Las Vegas (pour le CES). 

L’image montre une station tout ce qu’il y a de plus classique, à ceci près que les rames de métro seraient remplacées par… des voitures — des Model 3 bien rangées en l’occurence. On ne voit aucune trace de la navette initiale, qui permettrait de transporter plus de monde à chaque boucle. « Le transport de masse individualisé est le futur », explique Elon Musk en réponse aux interrogations. On accède à la plateforme par l’intermédiaire d’un escalier mécanique. 

Station de la Boring Company // Source : Twitter Elon Musk

La Boring Company réinvente le métro

Sur la modélisation, on peut distinguer les deux sens de circulation : d’un côté, les Model 3 vont vers le West Hall, de l’autre vers le South Hall. Les véhicules sont identifiés par des numéros et on imagine qu’il suffira d’attendre son tour pour monter et se faire transporter jusqu’à la destination choisie. La vitesse devrait atteindre les 200 km/h — ce qui peut faire peur dans un tunnel étroit. « C’est mieux d’avoir des personnes assises pour la sécurité et la vitesse du trajet », indique Elon Musk. On avait eu un aperçu d’un trajet dans une vidéo secrète 

Dans un premier temps, les boucles seront supervisées par des humains. Ensuite, c’est la technologie Autopilot qui se chargera de tout, avec une conduite autonome de A à Z (ce n’est pas le cas de toutes les lignes de métro).

Il peut paraître étrange de voir la Boring Company miser sur des trajets individuels dans ce projet pensé pour réduire le trafic. Avec son système de Loop, elle vise 10 000 personnes transportées par heure sur les axes les plus grands. Dans un tweet humoristique, Elon Musk a suggéré que les voitures partiraient toutes les deux minutes, soit une cadence très soutenue.

Si l’on omet qu’une voie de métro comme la Ligne 1 à Paris transporte 750 000 personnes par jour.

Crédit photo de la une : Twitter Elon Musk

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo