Pour booster l'adoption des voitures électriques, l'Allemagne va imposer des bornes de recharge dans les stations-service.

L’Allemagne veut faire décoller l’électrique et le gouvernement a peut-être trouvé un moyen de lever le principal frein à l’acquisition d’une voiture : l’autonomie. La meilleure solution pour combattre la crainte de la panne sèche est sans doute d’augmenter le nombre de stations de recharge. Selon les informations de Reuters publiées le 4 juin, l’Allemagne va en imposer dans toutes les stations essence.

Les stations essence sont-elles les endroits rêvés pour recharger sa voiture électrique ? C’est loin d’être évident et cela dépend, en réalité, de leur localisation. Si elles sont près d’un centre commercial ou sur l’autoroute, soit des endroits où on peut passer 20/30 minutes en attendant que la batterie fasse le plein, alors l’idée est pertinente. Mais si la station essence est située au milieu de nulle part, alors la contrainte du temps de recharge peut compliquer l’affaire.

Mini Cooper SE sur une borne Ionity // Source : Maxime Claudel pour Numerama

La cohabitation électrique/essence dans une station-service

De toute évidence, il vaut mieux que les stations-service soient équipées avec des bornes de recharge, que pas du tout. La décision du gouvernement allemand est en tout cas très bien reçue, notamment du côté de The Mobility House, entreprise spécialisée dans le stockage d’énergie. « C’est un vrai engagement en faveur des voitures rechargeables et cela établit la mobilité électrique comme une technologie du futur. À l’international, cela place l’Allemagne dans le groupe de tête en matière de soutien aux voitures électriques », explique un porte-parole. 

L’Allemagne a tout intérêt à mettre en place des mesures pour offrir un boost à l’électrique, alors que les acteurs locaux — Audi, Mercedes, BMW, Porsche, Volkswagen — commencent à s’y mettre sérieusement et que la région berlinoise va accueillir une usine de Tesla — la première en Europe. En 2019, les immatriculations de voitures électriques étaient encore faibles en Allemagne : 1,8 %. Et elles n’ont grimpé qu’à 3,3 % au mois de mai, selon les chiffres de l’agence KBA. 

Selon la BDEW, l’organisation commerciale allemande pour l’industrie de l’énergie et de l’eau, il y a actuellement 27 730 stations de recharge en Allemagne. Il en faudrait trois fois plus pour atteindre une masse critique et permettre au segment d’arriver à maturité. À titre de comparaison, il y en a 28 666 en France, d’après le baromètre d’Avere-France datant de décembre.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo