Les premiers exemplaires du Ford Mustang Mach-E ne seront pas livrés aux propriétaires européens en 2020, comme prévu. Les concernés devront patienter jusque 2021.

Le Ford Mustang Mach-E sera en retard, tout du moins en Europe. Vendredi 22 mai, sur un forum dédié au véhicule 100 % électrique, plusieurs personnes l’ayant précommandé ont partagé la capture d’écran d’un mail leur signifiant que la livraison prendra du retard. Un futur propriétaire français du modèle First Edition l’a aussi reçu.

« Le début des livraisons pour la France est désormais prévu pour le début de l’année 2021, et, en tant que l’un des premiers clients à l’avoir réservée, vous êtes bien entendu prioritaire », peut-on lire dans le message. Contacté par Numerama, Ford France a confirmé l’information et « prévoit des livraisons en Europe dès début 2021 ». 

Mail annonçant le retard du Ford Mach-E // Source : Forums Mach-E

Ford vise toujours 2020 pour les États-Unis

La raison qui pousse Ford à retarder le lancement européen du Mach-E est facile à deviner : c’est à cause de la pandémie de coronavirus. La firme américaine l’indique d’ailleurs en toute transparence : «  Malheureusement, la COVID-19 a perturbé nos usines de production, ce qui va entraîner un retard dans la livraison de votre Ford Mustang Mach-E ». 

Ford va en fait privilégier son marché natal, puisque les premiers Mach-E seront normalement livrés en fin d’année aux conducteurs américains. Emma Berg, porte-parole de Ford, l’a annoncé dans les colonnes d’Electrek, en confirmant que le retard européen était lié «  au temps supplémentaire requis pour livrer depuis le Mexique » (où sont assemblés les Mach-E). Elle a aussi expliqué que Ford n’avait jamais prévu de lancer le véhicule d’abord en Europe.

On peut aisément comprendre pourquoi Ford préfère miser sur les États-Unis plutôt que sur l’Europe. Il y a une logique de marché évidente : outre Atlantique, le Tesla Model Y — son principal concurrent — est déjà disponible alors que les Européens doivent encore patienter jusque l’année prochaine (et l’inauguration de l’usine actuellement en construction à Berlin) pour le recevoir.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo